Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez! Genèse 1,28

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Genèse 1,28 Commentaires de la Bible Annotée interlinéaire.

L’homme : Le mot Adam désigne ici l’espèce tout entière comme renfermée dans son premier représentant. L’origine de ce nom est expliquée de différentes manières. La plupart le mettent en rapport avec le substantif adama (le sol), mot que l’on fait dériver soit de adâm, être rouge, soit d’une racine arabe qui signifie « joindre », en ce sens que la superficie du sol forme une couverture étroitement unie au corps de la terre.

Dans le premier cas, l’homme serait appelé ainsi à cause de la couleur de son corps ; dans le second, en tant que tiré du sol qui recouvre la terre. Dans les deux cas, ce mot rappelle son humble origine, ce qui est conforme à l’esprit des Hébreux, d’après lequel le plus élevé des êtres terrestres n’est que poussière en face de Dieu. Comparez Genèse 3.19.

À notre image, selon notre ressemblance. Littéralement : Selon notre image, comme une ressemblance (un portrait) de nous. Le premier terme (tsélem) signifie proprement ombre, d’où contour, esquisse ; il désigne plutôt le modèle, tandis que le second paraît plutôt désigner la copie.

La réunion de ces deux termes accentue à la fois la ressemblance (à l’image) et la différence (un portrait) : Au verset 27, le mot image est seul relevé.

Le pluriel notre prouve que l’homme est dans cette relation avec les deux êtres divins renfermés dans le sujet de faisons.

Plusieurs ont trouvé l’explication de l’image de Dieu chez l’homme dans les paroles suivantes, où l’homme est installé comme souverain de la terre et par là comme dépositaire ici-bas de la souveraineté divine.

Mais cette relation de l’homme avec la terre n’est que l’effet de sa relation avec Dieu exprimée par le mot : à notre image, et ne peut servir à expliquer cette relation elle-même. D’autres ont pensé à la majesté empreinte sur la figure et dans toute la forme de la personne humaine. Mais le corps de l’homme est ce par quoi il diffère de Dieu plutôt que ce par quoi il lui ressemble.

Le trait de beauté physique qui distingue l’homme est un effet de sa ressemblance morale avec Dieu. C’est évidemment dans celle-ci qu’il faut chercher la vraie notion de l’image de Dieu dans l’homme. Elle consiste dans la possession de la personnalité, privilège qui a pour essence la volonté libre, disposant d’elle-même, et qui suppose à la fois l’intelligence capable de distinguer les partis à prendre, et le sens moral, indicateur de celui qu’il faut choisir. C’est par là que l’homme peut arriver à la sainteté, l’identité avec le bien, qui est le trait fondamental de l’essence divine.

Cette image, l’homme ne l’a pas perdue par le péché, car même dans son état de chute il reste toujours une personnalité libre, capable d’aspirer au bien ; comparez Genèse 5.1 ; Genèse 9.6 ; 1 Corinthiens 11.7 ; Jacques 3.9. Mais elle a été altérée en ce sens qu’un penchant opposé à l’amour du bien s’impose à l’homme comme une puissance qui le domine ; voilà pourquoi l’apôtre Paul dit (Éphésiens 4.24) que le fidèle est renouvelé selon l’image de celui qui l’a créé ; sa volonté libre tend de nouveau au bien.

De ce caractère de personnalité libre et intelligente accordé à l’homme résultent et la noblesse imposante de sa figure et la domination qu’il exerce sur les animaux et sur le monde.

Qu’ils dominent. Dieu voit déjà dans l’individu toute la race ; de là ce pluriel. L’homme dominera aussi bien sur l’œuvre du cinquième que sur celle du sixième jour.

Sur toute la terre. C’est ici une expression abrégée pour dire : tous les animaux de la terre. On a supposé que le mot : les animaux, avait été omis par une erreur de copiste, mais déjà les traducteurs alexandrins ne le lisaient pas dans leur texte. C’est cette parole de la Genèse qui a inspiré le psalmiste dans l’hymne du Psaume 8 ; comparez versets 7 à 9.

Installation de l’homme comme roi de la création

Ainsi, au verset 28, comme les animaux à leur première apparition ont reçu une bénédiction (verset 22), il en est de même de l’homme. Mais cette bénédiction ne porte pas seulement sur l’augmentation de la famille et du peuple, qui est toujours considérée dans l’Ancien Testament comme l’un des plus grands bienfaits temporels ; à cette première faveur de la fécondité, que l’homme partage avec les animaux, s’en ajoute une seconde qui lui est propre : la souveraineté sur tous les autres habitants de la terre. Cette souveraineté est pour le moment toute pacifique ; plus tard, après le déluge (Genèse 9.2), elle se réalisera par la force.

Il est manifeste que le troisième terme : tout animal qui se meut sur la terre, comprend les trois classes créées au sixième jour, comme ayant, en opposition aux oiseaux et aux poissons, ce caractère commun d’habiter la terre avec homme.

Extrait des commentaires de la Bible Annotée interlinéaire – Les commentaire de la Bible Annotée chapitre par chapitre.

N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter