Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Dons

Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’Éternel ordonnera à la bénédiction d’être avec toi dans tes greniers et dans toutes tes entreprises. Il te bénira dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Deutéronome 28:8

Dieu ordonnera à la bénédiction d’être avec son peuple. L’ensemble des bénédictions de ce chapitre essentiellement la sécurité, la prospérité matérielle et l’abondance dans le pays que Dieu va donner à son peuple.

Lors de la conclusion de l’alliance au Sinaï (Exode 23:20-33), jouant son rôle de chef et de médiateur, Moïse avait déjà fait connaître au peuple la promesse de bénédiction de Dieu et l’avait averti de ne pas se tourner vers d’autres dieux.

Après la rébellion des Israélites, il les avait avertis (Lévitique 26) du jugement divin qu’ils subiraient en cas de désobéissance. Ici, il leur adresse une exhortation en se basant sur les bénédictions et les malédictions de l’alliance (voir Lévitique 26:1-45). L’énoncé des bénédictions et des malédictions suit une structure similaire dans ce chapitre :

– Moïse explique clairement que la qualité de vie des Israélites en Canaan dépendra de leur obéissance, ou non, à Dieu (Deutéronome 28:1-2, 15) ;
– il énumère les diverses bénédictions et malédictions (Deutéronome 28:3-6, 16-19) ;
– il développe une sorte de sermon sur cette base (Deutéronome 28:7-14, 20-68). Tout comme elles occupaient une place importante dans la cérémonie de Deutéronome 27:11-26, les malédictions sont aussi beaucoup plus développées ici.

Dans l’optique de Moïse, il était clair qu’Israël ne se montrerait pas fidèle à l’alliance (Deutéronome 31:16-18, 27) et, ainsi, ne jouirait pas des bénédictions de l’alliance ; par conséquent, les malédictions devaient recevoir plus d’attention.

Choisir entre la bénédiction et la malédiction

C’est son alliance avec Dieu qui a créé et soutenu la nation d’Israël ; c’est elle qui lui a donné une identité nationale. Désobéir à Dieu, c’était trahir et rejeter la source même de sa vie.

La seule possibilité pour Israël de considérer son existence particulière était de rester en relation avec son Dieu. C’est dans cette relation que résidait sa paix (shalôm), c’est-à-dire la totalité de son bien-être. Hors de la communion avec Yahvé, Israël était coupé de la vie. Son choix se situait essentiellement entre la bénédiction de la vie et la malédiction de la mort (Deutéronome 30:15-20).

Moïse voulait avertir le peuple des dangers d’une désobéissance future. Lui-même était sur le point de mourir, le peuple allait franchir le Jourdain : tout son avenir dépendait de son obéissance à la loi de Dieu. D’où ce long sermon solennel pour inciter le peuple à une consécration entière à Dieu.

Si nous lisons ces malédictions en sachant ce qui est arrivé à Israël plus tard, les malédictions semblent avoir eu un caractère inévitable. Le peuple, tout élu qu’il fût, avait la même nature pécheresse que les autres peuples. La malédiction ne sera écartée que par Jésus qui « nous a rachetés de la malédiction de la Loi, étant devenu malédiction pour nous » (Galates 3:13).

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter