Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils. Hébreux 12:6

Bienheureux l’homme que Dieu reprend ! Ne méprise donc pas le châtiment du Tout-puissant. Job 5. 17
Celui que le Seigneur aime, il le discipline. Hébreux 12. 6
Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Apocalypse 3. 19

Comment Dieu nous interpelle

Voilà quelqu’un qui dort profondément dans une maison où le feu s’est déclaré. Pour le réveiller, on sonne, on l’appelle… Faudra-t-il forcer sa porte pour aller le sortir du lit ?
Parfois Dieu doit intervenir avec force dans la vie de quelqu’un, pour l’arracher à un grand danger et le ramener dans un chemin où Dieu veut le voir agir pour son bien.
La recherche du profit, l’ambition, la poursuite du plaisir agissent sur nous comme des somnifères. Pour nous réveiller, Dieu peut permettre des soucis et des difficultés. Au lieu d’écouter cette voix qui nous prévient, nous cherchons souvent à nous distraire toujours plus pour nous étourdir et chasser de nos pensées ces avertissements.
Comme le feraient des parents vigilants pour un enfant qui s’obstine à braver les dangers, Dieu utilise la “correction”. Il nous aime, et lorsque les conseils de sa Parole ne sont pas entendus, il nous discipline. Dieu nous amène à comprendre sa volonté, à entrer dans une relation heureuse, plus étroite avec lui. Son but est la bénédiction et le bonheur de ses enfants. Quand Dieu nous parle de cette manière, l’écoutons-nous, même s’il nous demande de faire un demi-tour complet ?
Amis croyants, cette forme d’éducation n’est jamais l’objectif de Dieu, elle est le moyen d’atteindre notre cœur ; elle nous fait connaître la miséricorde et la compassion de notre Père. Rappelons cependant que toute épreuve reste un moyen de nous interpeller, mais elle n’a pas toujours pour but de corriger quelque chose dans nos vies et nos comportements.

Source: Calendrier La Bonne Semence – Bibles et Publications Chrétiennes – Achetez un exemplaire de la Bonne Semence en cliquant ici.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter