Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les chrétiens sont immunisés contre la malédiction !

Télécharger l'application du Journal Chrétien

La peur est un jeu d’enfants dans les mains du diable. La vérité est qu’il ne peut faire aucun dommage réel, sauf celui de nous faire peur. Le diable est un escroc. Il a beau essayé d’arrêter le peuple de Dieu avec ses méchants stratagèmes, il est toujours en échec parce que nous sommes à jamais couverts par le sang de l’Agneau !

L’histoire du complot de Balak pour maudire Israël dans Nombres 22-24, démontre cet exemple. Jusque-là, Israël avait été invaincu sur le champ de bataille. Balak, le roi de Moab, était déterminé à mettre un terme à la série de victoires d’Israël. Il voulut débarrasser le pays du peuple de Dieu, donc il eut recours à d’autres moyens pour venir contre eux. Il offrit à Balaam, le prophète, de l’argent pour lancer une malédiction sur Israël. Malheureusement, Balaam fut disposé à le faire car il aimait l’argent. Il savait que le Seigneur ne voulait pas maudire Israël, mais il Lui demanda quand même, juste au cas où. Il chercha le Seigneur, en espérant que Dieu lui donnerait ce genre de prophétie.

Balak et Balaam grimpèrent jusqu’aux sommets rocheux des « hauts lieux de Baal » et construisirent sept autels. Là, ils offrirent sept taureaux et sept béliers en sacrifice, espérant qu’une force occulte obscure leur rendrait service et entraverait le progrès du peuple de Dieu. Mais Dieu ne s’occupe pas de malédictions contre Son propre peuple ! Pourtant, Balaam et Balak persévèrent, en s’efforçant par tous les moyens, mais ils durent se rendre à l’évidence que toute tentative était tout à fait inutile. Ils regardèrent vers les tentes d’Israël au pied des hautes collines. Au milieu du camp, il y avait le tabernacle avec la nuée de la présence de Dieu, la bannière même du Seigneur constamment là. « Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël » (Psaumes 121:4). Tôt le matin, Israël se reposait à l’abri sous les ailes de Jéhovah invisibles aux ennemis d’Israël.

Balaam fut forcé de dire la vérité et de prononcer une bénédiction sur Israël. Il nous montra que le peuple de Dieu n’est pas destiné à la malédiction. Nous sommes immunisés. Nous sommes rachetés, comme l’était Israël. Ce qui était vrai du peuple racheté de Dieu alors, est vrai pour le peuple racheté aujourd’hui ! La peur entend le cri de l’ennemi, mais la foi entend le cri du Roi des rois. « L’enchantement ne peut rien contre Jacob, ni la divination contre Israël ; au temps marqué, il sera dit à Jacob et à Israël : Quelle est l’œuvre de Dieu » (Nombres 23:23).

Par ailleurs, ce verset me rappelle les nombreuses fois où les sorciers ont tenté de maudire nos campagnes d’évangélisation. Plusieurs fois, la proclamation ointe d’un simple ‘Alléluia !’ depuis la plateforme a brisé le joug de l’oppression et a fait haleter bruyamment et s’étouffer des sorcières ! Leurs tentatives de nous maudire et d’appeler des démons ont été déjouées par la puissante protection de Dieu. Vraiment, « l’ange de l’Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les arrache au danger » (Psaumes 34:8).

Quand les vents de la mort furent entendus à travers l’Egypte à la Pâques, aucun foyer israélien ne connut leur souffle froid. Lorsque l’Éternel traversa l’Égypte, frappant tous les premiers-nés dans le pays, Il passa par-dessus toutes les maisons sur lesquelles Il vit le sang de l’agneau.

« Cette nuit-là, je passerai dans le pays d’Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’aux animaux, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel. Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez ; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Égypte » (Exode 12:12-13).

Chaque enfant de Dieu aujourd’hui est couvert et marqué par le sang de Jésus. Chacun de nous est hors de portée des pouvoirs de l’enfer, des sorcières, des sorts, des malédictions, des démons, ou de tous les serviteurs du diable. Les principautés et les pouvoirs dans les lieux célestes ne peuvent pas nous toucher tandis que nous reposons sous la bannière du sang précieux de notre Sauveur, notre Agneau de la Pâques. Sa protection qui nous entoure est impénétrable et invulnérable. Le Psaumes 121:5-8 décrit l’étendard protecteur du Seigneur sur nous : « L’Éternel est celui qui te garde, l’Éternel est ton ombre à ta main droite. Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit. L’Éternel te gardera de tout mal, il gardera ton âme ; l’Éternel gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais ».

Source : (« Evangelism by Fire », pages 224-226)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter