Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils? Hébreux 1,5

Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils? Hébreux 1,5 Extrait de la  Bible annotée interlinéaire.

Le Fils supérieur aux anges

Pour établir cette supériorité, l’auteur cite :

Des déclarations prophétiques qui établissent sa qualité de Fils et le présentent à l’adoration des anges (8, 6)

Des passages d’où ressort que les anges sont de simples instruments que Dieu façonne à son gré, tandis que le Fils est immuable en son règne de justice, dans la domination qu’il exerce sur le monde créé par lui et destiné à périr (7-12)

La parole du Psaume qui montre que le but poursuivi par Dieu est de faire triompher le règne de son Fils, tandis que les anges sont des esprits employés par Dieu au service des hommes, héritiers du salut (13, 14).

Psaumes 2.7. Ce passage est cité ici à cause du nom de Fils que Dieu donne au Messie.

La question de savoir à quel moment s’appliquent les mots : je t’ai engendré aujourd’hui, est secondaire.

Peut-être même l’auteur n’avait-il pas à ce sujet d’idée arrêtée. Si l’on tient à préciser sa pensée sur ce point, le plus naturel est d’admettre qu’il s’agit, dans notre passage comme dans Hébreux 5.5 de la glorification de Jésus-Christ après sa résurrection. Paul en fait la même application dans son discours d’Antioche de Pisidie (Actes 13.33), et dit ailleurs que Jésus-Christ a été « déclaré Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d’entre les morts » (Romains 1.4).

Il ne s’agit donc point, comme le pensent plusieurs interprètes, de la génération éternelle du Fils par le Père, mais de son introduction dans la royauté céleste, de son élévation, par laquelle, après s’être rendu obéissant jusqu’à la mort, il a été consommé dans la perfection, mis en possession de toutes les prérogatives divines, et a été engendré, pour ainsi dire, à la vie de la gloire éternelle. Il porte un nom plus excellent que celui de tous les anges (Hébreux 1.4), le nom de Fils, qu’il possède dans un sens exclusif. On peut objecter que les anges sont aussi appelés des fils de Dieu (Job 1.6 Job 2.1 Job 38.7 Psaumes 89.7 Genèse 6.2). Mais ce nom ne leur est pas donné dans le sens absolu où il est attribué au Fils unique (voir le verset suivant).

2 Samuel 7.14. Ces paroles font partie de la promesse faite par Nathan à David que, lorsqu’il sera couché avec ses pères, son fils bâtira une maison à l’Éternel. « J’affermirai à toujours le trône de son royaume, ajoute l’Éternel, je lui serai Père, et il me sera Fils ».

Cette promesse n’était point limitée à la personne de Salomon, mais s’étendait à la royauté dont il serait revêtu. Le prophète annonce à deux reprises que celle-ci sera perpétuelle, quand il dit de Salomon : « J’affermirai le trône de son règne à toujours » (Hébreux 1.13), et quand il répète à David : « Ainsi ta maison et ton règne seront pour toujours assurés devant tes yeux et ton trône sera pour toujours affermi ».

La parole adressée à David renfermait donc bien la promesse du Messie, du Roi éternel, du vrai Fils dont David et Salomon n’étaient que les types.

Extrait des commentaires Bible annotée interlinéaire – Un aperçu exhaustif de chaque texte de la Bible.

N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter