Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le football européen sous la menace de la « Super League »

Les plus grands clubs européens ont décidé de créer une compétition parallèle à celles de l’UEFA. Une véritable menace pour le football international…

Autrefois une menace hypothétique, aujourd’hui une réalité : douze grands clubs européens, parmi les plus prestigieux au monde, ont officialisé le projet de mettre sur pied une nouvelle compétition de football, qui s’appellera la Super League. Il s’agit de six clubs anglais (Manchester United, Manchester City, Liverpool, Arsenal, Chelsea et Tottenham), trois italiens (Milan AC, Inter Milan et Juventus) et trois espagnols (Real Madrid, FC Barcelone et Athletico de Madrid). L’idée germait déjà depuis une décennie, mais elle s’apparentait surtout à un serpent de mer. Les plus grands clubs européens brandissaient régulièrement cette menace auprès de l’UEFA, afin d’obtenir certaines réformes et de pouvoir grappiller davantage de recettes financières.
Sauf que depuis le mois d’octobre, la menace s’est faite plus consistante. Le Covid aidant, ces grosses institutions ont commencé à mûrir l’idée d’une Super League qui générerait plus de revenus, afin de compenser les déficits budgétaires dus aux stades vides et aux conséquences sanitaires. L’UEFA avait même répondu à ce desideratum, puisqu’elle vient d’officialiser l’adoption de sa nouvelle réforme de la Ligue des champions, sa compétition phare. Ainsi, dès la saison 2024-2025, le tournoi changera de formule pour adopter un « format suisse » regroupant trente-six équipes au lieu de trente-deux actuellement. La phase de groupe sera remplacée par quatre poules de neuf équipes, s’affrontant indépendamment à domicile ou à l’extérieur. Mais à partir des huitièmes de finale, la formule restera telle que nous la connaissons actuellement.

C’est donc un bras de fer qui est sur le point de s’enclencher, puisque les instances faîtières du football que sont la FIFA et l’UEFA, n’entendent pas laisser filer leurs meilleurs clubs aussi facilement. Elles ont déjà prévenu que « Les joueurs impliqués seront interdits de toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et pourront être empêchés de représenter leur équipe nationale. » Ce qui signifie que tout joueur participant à la Super League, ne pourra plus disputer une Coupe du monde ou encore une Coupe d’Afrique des Nations.

 

carte des grands clubs européens

Le projet de Super League vise à regrouper les meilleurs clubs européens. Source: tofoot.com /Image reprise sous autorisation

 

Ce projet de super ligue européenne est actuellement piloté par Florentino Perez, le président du Real Madrid. L’idée est de rassembler les quinze plus grands clubs européens, puis d’y ajouter cinq autres qui se remplaceront chaque année suivant leurs résultats nationaux. Le collectif a pensé au Bayern de Munich, au Paris Saint-Germain et au Borussia Dortmund pour compléter les douze clubs fondateurs, mais ceux-ci ont pour l’instant refusé de donner leur accord.
Dans le principe, ce nouveau championnat sera constitué de deux poules de dix équipes chacune. Les adversaires s’affronteront en match aller-retour à partir du mois d’août, avec une phase finale qui débutera à partir des huitièmes de finale à l’issue de cette phase de poules. La finale se déroulera sur un seul match au mois de mai.
Les initiateurs de la Super League prévoient ainsi d’obtenir plus de ressources financières, tout en se prémunissant de l’incertitude sportive. Ils argumentent que la consommation du football a grandement changé auprès des nouvelles générations, et qu’il faudrait multiplier les matchs de haut niveau afin de proposer un produit plus intéressant. En quelque sorte, il s’agit là d’une « version NBA » du football international.

Naturellement, les critiques fusent de partout. Gary Neville, ancienne gloire de Manchester United, s’est dit absolument dégouté que son club de cœur participe à une telle initiative. Tandis que Rio Ferdinand, son ancien coéquipier, s’inquiète surtout du sort des supporters auxquels on n’a pas demandé de donner un avis.

Nous sommes donc assurément en train d’entrer dans une nouvelle ère, si ce projet finit par voir le jour. Une ère où les finales de coupe nationale sont délocalisées à des milliers de kilomètres. Une ère où les matchs se disputent à midi ou à minuit pour conquérir les marchés américain et asiatique. Une ère où le VAR a fini par influencer les émotions des téléspectateurs, et où finalement le football ne sera plus jamais le même qu’auparavant.
Bref, bienvenue dans le football 2.0 !

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter