Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Lutte contre la pauvreté chez les femmes

Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Zhang Jun, a partagé vendredi ses idées sur la lutte contre la pauvreté chez les femmes.

« Pour l’avenir, il reste encore beaucoup à faire pour éradiquer la pauvreté absolue et parvenir à l’égalité des sexes dans le monde. Il est important que les pays tiennent compte de leurs conditions nationales et explorent des moyens qui répondent à leurs propres besoins pour jeter les bases et ouvrir un espace pour le développement des femmes », a déclaré M. Zhang lors d’un webinaire ayant pour thème « Les femmes et l’éradication de la pauvreté : la promesse de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing ».

Selon lui, d’une manière générale, des priorités devraient être accordées aux domaines suivants :

Premièrement, élaborer des politiques appropriées pour faire de la lutte contre la pauvreté des femmes un engagement national. En raison des inégalités, les femmes sont plus susceptibles de sombrer dans la pauvreté que les hommes. Par conséquent, la lutte contre la pauvreté chez les femmes devrait devenir une priorité et être intégrée dans la conception de haut niveau et dans l’ensemble du processus de formulation et de mise en œuvre des politiques.

Deuxièmement, se concentrer sur les problèmes clés et résoudre les difficultés pratiques auxquelles sont confrontés les groupes les plus vulnérables. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 80% des personnes extrêmement pauvres vivent dans les zones rurales. Les femmes rurales pauvres sont dans une situation plus vulnérable. Il est donc nécessaire d’adopter une stratégie ciblée, avec les femmes vivant dans les zones rurales, les zones reculées et les minorités ethniques au centre, et s’efforcer de résoudre les problèmes de subsistance et de garantir les besoins de base.

Troisièmement, consolider le renforcement des capacités et améliorer la garantie institutionnelle du développement des femmes. Le moyen fondamental de sortir les femmes de la pauvreté est de leur donner des compétences. Les investissements spéciaux en faveur des femmes et des jeunes filles dans les soins de santé, l’éducation et la formation devraient être accrus pour améliorer leurs capacités et promouvoir l’égalité des chances en matière d’emploi. De même, la sécurité financière est cruciale et l’entrepreneuriat des femmes devrait être encouragé par des fonds spéciaux et des petits prêts, afin de motiver les femmes à devenir le moteur de l’éradication de la pauvreté.

Quatrièmement, construire des partenariats pour former de fortes synergies dans l’ensemble de la société pour soutenir la lutte des femmes contre la pauvreté. Des partenariats peuvent être établis entre les régions développées et moins développées d’un pays pour favoriser les flux de talents, de capitaux et de technologie vers les régions pauvres. La technologie numérique devrait être appliquée pour promouvoir le développement des zones pauvres et faciliter la connexion aux marchés grâce au commerce électronique.

Cinquièmement enfin, intégrer l’éradication de la pauvreté chez les femmes dans le cadre général de la coopération internationale pour le développement. L’ONU doit jouer un rôle de coordination essentiel, non seulement pour s’attaquer aux problèmes persistants tels que la violence, la discrimination et la pauvreté, mais aussi pour s’attaquer aux nouveaux défis tels que la fracture numérique entre les sexes. La Banque mondiale, l’Organisation internationale du travail (OIT) et d’autres organisations internationales devraient disposer de ressources suffisantes pour mener à bien davantage de projets visant à aider les femmes à lutter contre la pauvreté.

« La réalisation de l’égalité des sexes est notre objectif commun. La Chine est prête à travailler avec tous ses partenaires pour construire un monde sans discrimination à l’égard des femmes, une société de développement inclusif et une communauté avec un avenir partagé pour tous », a conclu M. Zhang.

Le webinaire a été co-organisé par la mission chinoise auprès des Nations Unies et la délégation de l’Union européenne auprès de l’ONU, en marge de la 65e session de la Commission de la condition de la femme.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter