Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Insalubrité: Pollution des ordures, un danger pour la population

Ces déchets qui inondent la ville de Yaoundé polluent l’environnement et par la même occasion sont à l’origine de nombreuses maladies des populations.

Au quartier Essos plus précisément au lieu-dit « fin goudron luxxor hôtel », les ordures longent la chaussée. Aucun bac à ordure présent et l’incivisme de la populations n’arrange pas les choses. Mendong, Ekounou, Nkoabang, tous ces quartiers sont aux couleurs des ordures. Les voitures ne cherchent non plus à esquiver ces débris, au contraire, elles les écrasent. Près de ces ordures, il s’y échappe des eaux grises ou noires. Ces eaux distillent une senteur plus que nauséabonde. Cette situation profite à certains animaux domestiques comme les chiens. Ces mêmes eaux sont des nids à moustiques. Les populations voisines disent être gênées car, depuis des jours, Hysacam ne passe plus.
Malgré la forte odeur qui règne, l’on peut apercevoir non loin de là, de nombreuses vendeuses de fruits qui semblent ne pas être dérangées par ce parfum « Vous voulez que nous fassions quoi, il n’ya pas meilleur emplacement » confie une vendeuse. Si celle-ci est préoccupée à chercher de l’argent, d’autres sont vraiment perturbés par la situation. « C’est plus compliquée pendant la saison de pluie .Certains habitants sont victimes de cette insalubrité. Pendant les pluies, c’est un véritable cauchemar pour ceux qui habitent ces rues. Car, les eaux de ces poubelles ruissellent et inondent le chemin. » Explique une riveraine. Par ailleurs, ces déchets ont un impact négatif sur la santé des riverains.
L’odeur infectée qui résulte de cet endroit oblige les passants à se fermer la bouche et les narines. A en croire les témoignages, ce phénomène est très régulier.
« Pendant les saisons pluvieuses nous sommes à la merci des maladies hydriques parce que ces eaux n’épargnent pas la santé de nos enfants et en saison sèche, il y a des gens qui viennent mettre le feu pourtant un tri des ordures n’a pas été fait. On retrouve autant de déchets ménagers que de matières plastiques que nous respirons leur toxicité sans le vouloir », explique un riverain.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter