Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

France: Nouveau manifeste des 343 pour allonger le délai de recours à l’IVG

Cinquante ans après le « manifeste des 343 » pour le droit à l’avortement, 343 « femmes et personnes pouvant vivre une grossesse » réclament dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche le droit d’avorter en France au-delà du délai légal de douze semaines actuellement en vigueur.

« Nous n’avons pas encore acquis la propriété pleine et entière de nos corps. Le patriarcat freine nos choix », peut-on lire dans ce texte signé notamment par des artistes comme Béatrice Dalle, Julie Gayet ou Vanessa Paradis ou des responsables politiques comme Clémentine Autain, Laurence Rossignol ou Audrey Pulvar.

« Par rapport à l’avortement la loi en a fixé la limite : douze semaines de grossesse. Au-delà, les recours sont limités et conditionnés », poursuit la tribune.

« D’une part, conditionnés aux médecins qui statuent alors sur la ‘nécessité médicale’ d’interrompre une grossesse. (…) Pour les femmes et les citoyennes, la liberté s’arrête là où commence le pouvoir médical. D’autre part, l’accès à l’avortement au-delà de douze semaines de grossesse est conditionné à notre situation socio-économique. »

« Enfin, privées de leur droit à disposer de leur corps, il y a ces femmes forcées à poursuivre une grossesse non désirée. Cette violence est infligée dans le silence et l’indifférence. »

« En solidarité avec toutes ces femmes, je déclare que je suis l’une d’elles. Je déclare avoir avorté. En France. A l’étranger. Au-delà du délai légal français. Je pourrais être l’une d’entre elles. Je suis solidaire. »

Publié le 5 avril 1971 dans les colonnes du Nouvel Observateur et signé entre autres par Simone de Beauvoir ou Catherine Deneuve, le « manifeste des 343 », des femmes affirmant avoir avorté alors que l’interruption volontaire de grossesse, a marqué l’histoire du combat pour les droits des femmes en France, quatre ans avant la loi Veil dépénalisant l’IVG.

(Jean-Stéphane Brosse)

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter