Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le chinois Tencent veut se renforcer au capital d’Ubisoft, selon des sources

Je fais un don

par Julie Zhu et Selena Li

HONG KONG (Reuters) – Le géant chinois des jeux vidéos et des réseaux sociaux Tencent Holdings veut se renforcer au capital d’Ubisoft pour se renforcer sur le marché mondial des jeux vidéo, ont dit à Reuters quatre sources au fait du dossier.

Tencent, qui a acquis en 2018 une participation de 5% dans Ubisoft, a approché la famille Guillemot, fondatrice du groupe français, et lui exprimé un intérêt pour monter au capital de l’entreprise, ont indiqué les sources.

Tencent, dont on ne sait pas jusqu’à quelle participation il souhaiterait monter, deviendrait alors le principal actionnaire d’Ubisoft en cas de succès, ont précisé deux des sources.

Pour se renforcer, il pourrait débourser jusqu’à 100 euros par titre, ont indiqué deux des sources, soit une prime de 127% par rapport à la moyenne du cours de Bourse d’Ubisoft sur les trois derniers mois et proche de son cours le plus haut atteint en 2018 à 108 euros.

Tencent avait acquis en 2018 les 5% dans Ubisoft en payant 66 euros par action.

A la Bourse de Paris, l’action Ubisoft est montée en flèche à la suite de ces informations, gagnant 12,6663% à 47,41 euros vers 10h55 GMT alors qu’il évoluait autour de l’équilibre jusqu’alors.

Le titre Guillemot Corp, holding détenue par la famille Guillemot, grimpe au même moment de 7,1763%.

D’après trois des sources, Tencent souhaite se renforcer dans Ubisoft en rachetant une partie de la participation de 15% de la famille Guillemot.

Pour augmenter sa participation, Tencent souhaite aussi acquérir des titres auprès des autres actionnaires du créateur d' »Assassin’s Creed », ont encore dit les sources.

Selon le rapport annuel d’Ubisoft, le flottant du capital du groupe français s’élève à environ 80%.

Les détails de l’accord doivent encore être finalisés et sont susceptibles d’être modifiés, ont déclaré les sources qui se sont exprimées sous couvert d’anonymat dans la mesure où les informations sont confidentielles.

Tencent et Ubisoft n’ont pas souhaité faire de commentaires, tandis que des représentants de la famille Guillemot n’ont pas pu être joints dans l’immédiat pour commenter ces informations.

UN MARCHÉ CHINOIS HAUTEMENT CONCURRENTIEL

Tencent a soumis à la famille Guillemot une offre non contraignante décrivant les conditions de son investissement, a dit l’une des sources, avec un prix « bien supérieur » au cours actuel de la société en Bourse afin de contrer toute offre concurrente potentielle.

Cette approche de Tencent, dont les dirigeants sont venus en France en mai pour rencontrer la famille Guillemot, montre que les géants des jeux vidéo cherchent à tout prix à mettre la main sur des entreprises indépendantes de qualité, ont expliqué les sources.

S’il parvient à se renforcer au capital d’Ubisoft, la transaction permettra à Tencent de se renforcer à l’étranger, alors que la concurrence est rude sur le marché chinois des jeux et que le secteur a aussi été pénalisé par le durcissement de la réglementation chinoise du secteur technologique, qui s’est traduit par un arrêt de son expansion à l’international.

« Tencent est très déterminé à conclure l’accord car Ubisoft est un actif stratégique important pour Tencent », a souligné une source.

En mai dernier, le groupe chinois a indiqué que ses ventes en Chine avaient baissé de 1% au premier trimestre alors qu’elles avaient augmenté de 4% à l’étranger.

Depuis mai 2021, le régulateur chinois des jeux n’a accordé aucune nouvelle licence de jeu à Tencent avant de geler l’octroi de nouvelles licences pour une durée de près de neuf mois.

Depuis la reprise des octrois de licences en avril dernier, aucun des quatre derniers lots attribués n’a concerné Tencent.

A l’étranger, Tencent détient des participations dans les studios Epic Games et Riot Games. Le groupe a aussi acquis en 2016 une participation majoritaire dans Supercell, le créateur de « Clash of Clans », pour 8,6 milliards de dollars. Il détient aussi 9% du groupe de jeux vidéo britannique Frontier Developments.

Ubisoft a abaissé en juillet ses prévisions de croissance du chiffre d’affaires en raison de retards dans le lancement de nouveaux jeux.

(Reportage Julie Zhu et Selena Li à Hong Kong, avec Pamela Barbaglia à Londres, Sudip Kar-Gupta et Richard Lough à Paris, version française Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI730HS-BASEIMAGE

Soutenez le Journal Chrétien

Je fais un don

Le Journal Chrétien est un média indépendant, financé par les dons de ses lecteurs. Si vous souhaitez nous aider et participer à notre développement, vous pouvez le faire en faisant un don défiscalisé.

Quatre bonnes raisons de soutenir le Journal Chrétien

Il existe quatre bonnes raisons de sauter le pas :

Raison 1 : un maillon indispensable dans le paysage médiatique

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps. Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Raison 2 : un financement indépendant

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique francophone : totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre et sans publicité. Il ne perçoit ni subvention publique, ni soutien privé d’une multinationale ou d’une église, ce qui lui permet de fournir une information libre de tout conflit d’intérêt.

Les ressources du Journal Chrétien sont entièrement privées et reposent exclusivement sur la générosité des chrétiens qui comprennent que le développement d’un tel média est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile.

Raison 3 : une activité pluridisciplinaire

La Journal Chrétien finance des projets dans plusieurs domaines susceptibles d’intéresser les chrétiens. Voici quelques-uns des projets développés par l’équipe du Journal Chrétien :

– Un réseau social chrétien. Chretiens.net est le premier réseau social des chrétiens évangéliques. Son principe est identique à celui de Facebook. L’utilisateur dispose d’un compte, ajoute d’autres personnes comme amis, peut poster des textes, des photos et des vidéos, navigue sur un fil d’actualité pour voir les nouvelles de ses amis, peut créer des pages et des groupes ou encore dialoguer en direct.

– Une plateforme d’étude bibliqueBible audio est un site de ressources bibliques destiné aux pays en développement, où les chrétiens pauvres ont difficilement accès à la Bible. Il y a une vingtaine de traductions bibliques en plusieurs langues, trois commentaires verset par verset de la Bible, quatre dictionnaires bibliques, deux lexiques grec-français et hébreu-français, une concordance biblique, un atlas biblique interactif, un comparateur des versions de la Bible. Il est édité par le Journal Chrétien, service de presse en ligne ayant pour but de porter un regard chrétien sur la société où nous vivons.

– Un projet de chaîne chrétienneChrétiens TV est une chaîne de télévision chrétienne évangélique en cours de développement et qui s’adresse non seulement aux chrétiens et aux responsables d’églises, mais à toute personne qui cherche un sens à sa vie. La chaîne étant à ses débuts, sa diffusion se fait uniquement par Internet (Youtube, Facebook, Twitter, Instagram, etc.  Son slogan : « Le média du Corps de Christ. »

– Deux applications chrétiennes. Nous avons développé deux applications chrétiennes qui sont d’une grande bénédiction pour de nombreux chrétiens.

Bible.audio est une application proposant des bibles audio (français+ anglais), un atlas biblique interactif, la bible interlinéaire, une concordance de la Bible, un comparateur de traductions de la Bible, des commentaires de la Bible verset par verset, des lexiques grec/ français et hébreu/ français avec audio, des dictionnaires bibliques, etc. Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

Le Journal Chrétien est une application chrétienne qui développe un regard chrétien sur l’actualité et sur la société où nous vivons. Elle œuvre pour éclairer les consciences en vue d’une société juste et fraternelle. Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

Raison 4 : un engagement intelligent

Le Journal Chrétien est un média reconnu par la Commission paritaire des publications et agences de presse du Ministère de la Culture et permet la défiscalisation.

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. 

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour