Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Espagne: La directrice des services secrets limogée après les révélations « Pegasus »

Télécharger l'application du Journal Chrétien

MADRID (Reuters) – Le scandale d’espionnage à l’aide du logiciel Pegasus qui secoue actuellement l’Espagne a conduit mardi au limogeage de la directrice des services de renseignement, Paz Esteban, par le gouvernement de Pedro Sanchez.

Première femme nommée à la tête du Centre national de renseignement (Centro Nacional de Inteligencia, CNI), les services secrets espagnols qu’elle dirigeait depuis 2020, Paz Esteban était sur la sellette depuis les révélations en avril d’un institut de recherche canadien affirmant que les téléphones portables d’une soixantaine de militants séparatistes catalans avaient été piratés entre 2017 et 2020 avec le logiciel Pegasus, développé par la société israélienne NSO Group.

Elle a reconnu la semaine dernière devant une commission parlementaire à huis clos l’espionnage de « 18 » indépendantistes catalans, mais avec le blanc-seing de la justice.

Paz Esteban devait en outre s’expliquer plus récemment sur le fait que les portables du président du gouvernement lui-même, Pedro Sanchez, ainsi que de sa ministre de la Défense Margarita Robles aient été espionnés par une entité étrangère, non identifiée par Madrid, à l’aide du même logiciel en 2021. Le gouvernement a précisé mardi que le téléphone du ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, avait été aussi piraté.

Devant la presse, à qui elle annonçait le limogeage de Paz Esteban, Margarita Robles a reconnu des « failles de sécurité ». « Bien sûr qu’il y en a eu et il y en aura encore, car c’est l’un des prix à payer pour la technologie », a-t-elle dit.

Le scandale a conduit le parti de la gauche indépendantiste catalane ERC à retirer son soutien parlementaire au gouvernement de Pedro Sanchez en attendant que Madrid redonne des gages de confiance et « assume ses responsabilités ».

Réagissant au limogeage de Paz Esteban, la porte-parole du gouvernement régional catalan, dirigé par l’ERC, a jugé le remaniement à la tête du CNI insuffisant pour rétablir des relations avec le gouvernement.

Paz Esteban sera remplacée par Esperanza Casteleiro, actuelle vice-ministre de la Défense, qui a travaillé pendant quarante ans au sein du CNI.

(Reportage Inti Landauro, avec Emma Pinedo, version française Sophie Louet et Jean-Stéphane Brosse)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI490E1-BASEIMAGE

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI490RK-BASEIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Updated

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter