Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Allemagne lèvera au printemps les restrictions sanitaires

Le chancelier allemand Olaf Scholz est convenu mercredi avec les ministres-présidents des Länder d’assouplir les restrictions sanitaires au printemps, tout en prévenant que l’épidémie de coronavirus n’était pas encore terminée dans le pays.

« Après ces deux longues années, nous méritons que les choses s’améliorent de nouveau et il semble que c’est ce qui nous attend », a-t-il dit à la presse à l’issue d’une réunion avec les dirigeants régionaux.

Olaf Scholz a déclaré que l’optimisme concernant la situation sanitaire ne signifiait pas que l’épidémie était terminée, alors que de nouveaux variants du coronavirus et une dégradation de la situation pourraient survenir à l’automne puis à l’hiver prochains.

Selon un projet que Reuters a pu consulter, la levée progressive des restrictions sanitaires doit se faire en trois étapes.

Dans un premier temps, la fin des mesures pour les rassemblements privés de personnes vaccinées ou guéries du COVID-19. Il ne sera plus demandé de produire de certificat de vaccination ou de test négatif à l’entrée des commerces dits « non-essentiels », même si le port du masque y restera obligatoire.

Lors d’une seconde étape, la jauge du nombre de personnes autorisées à se réunir pour les événements extérieurs sera portée à 25.000 et les bars de nuit seront rouverts à ceux qui ont reçu une dose de rappel ou qui sont vaccinés et en mesure de produire un test négatif au coronavirus.

Les personnes non-vaccinées seront quant à elles autorisées à retourner dans les restaurants si elles peuvent fournir un test négatif.

Contrairement à ses voisins autrichiens, français, danois, ou suisses, l’Allemagne a fait le choix d’une levée bien plus progressive des restrictions, une prudence que le ministre allemand de la Santé, Karl Lauterbach, a justifié par une couverture vaccinale moindre qu’ailleurs en Europe.

(Reportage Riham Alkousaa; version française Nicolas Delame et Jean Terzian, édité par Jean-Michel Bélot)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter