Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Journée mondiale du paludisme 2022

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Le 25 avril 2022 se célèbrera la journée mondiale du paludisme sous le thème   « Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies » Cette journée mondiale célébrée depuis 2007, a pour but de souligner la nécessité d’investir pour la prévention et la lutte contre cette maladie. 

Le paludisme demeure une préoccupation majeure de santé publique. Depuis 1955, l’OMS s’est lancé dans des campagnes de lutte contre le paludisme dans le monde. Ce qui a conduit à une baisse de taux du paludisme entre 2000 et 2019. En effet Le nombre de cas du paludisme est passé de 238 millions en 2000 à 229 millions en 2019, et le nombre de mortalité de 736.000 en l’an 2000 à 40.900 en 2019. Ce ci a été rendu possible grâce à la découverte des médicaments antipaludiques, des moustiquaires imprégnées à longue durée d’actions, de la Chimio prophylaxie préventive, des insecticides, et du premier vaccin contre le palu qui a déjà fait ses preuves et a déjà été adopté dans 3 pays (le Ghana, le Kenya et le Malawi) depuis 2018. Ce qui justifie l’importance de la recherche et de l’innovation dans la lutte contre le paludisme.

Malgré cet exploit, on observe une recrudescence de paludisme avec un pic élevé 2020. selon le rapport 2021 sur le paludisme dans le monde on estimait à 228 millions le nombre de cas de paludisme en 2020, ce qui est largement supérieure à celui de 2019 qui était estimé à 213 millions soit une augmentation de 15 millions de cas par rapport à 2019, et un taux de mortalité à 602000 en 2020 par rapport à 2019 qui était de 534 000 soit une augmentation de 68000 décès par rapport à 2019. Ces perturbations seraient dues à une stagnation de financements ; à la résistance aux médicaments antipaludiques et aux insecticides ; à la pandémie à COVID-19. L’OMS estime qu’il faudrait tirer partir de l’innovation en investissant pour accélérer la recherche et le développement. Ceci inclus : investir dans de nouveau diagnostics ; des approches de lutte anti vectorielle ; des nouveaux médicaments antipaludiques et des vaccins. D’où le thème de la journée mondiale du paludisme 2022 « Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies ».

Parlant d’innovation, le 06 octobre 2021 marque une date historique dans la lutte contre le paludisme, avec la recommandation du déploiement massif du premier vaccin contre le paludisme chez les enfants vivant en Afrique subsaharienne et dans les zones à risques par l’OMS. Après plus de 30 ans de recherche, le RTS, S, ce vaccin conçu par le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) et qui agit contre le Plasmodium falciparum, parasite le plus mortel a enfin fait ses preuves. D’ailleurs les essaies cliniques de phase 3 ont démontres qu’il lorsqu’il est administré en 4 doses, prévient 4 cas de paludisme sur 10, et 3 cas sur 10 de paludisme grave. D’après la directrice du département de vaccination de l’OMS KAT O’Brien, ce vaccin réduit considérablement le paludisme sous sa forme grave de 30%. Selon le rapport de l’OMS publié le 21 avril 2022, plus d’un million d’enfants ont déjà reçu le vaccin RTS’S au Ghana, au Kenya et au Malawi. Certes ce vaccin est un grand pas dans la lutte contre le paludisme, mais l’OMS espère à la découverte d’autres plus efficaces. « le RTS’S est un vaccin de 1ere génération très important mais nous espérons …. Qu’il incitera d’autres chercheurs à la recherche d’autres types de vaccins pour le compléter ou dépasser celui-ci » déclare Pedro Alphonso, directeur du programme de lutte antipaludique. Ce qui ouvre la porte à d’autres recherches.

Par ailleurs, on note un autre vaccin développé par l’université Oxford : le vaccin R21/ Matrix-M qui affichait une efficacité de 77% lors de l’essaie clinique de deuxième phase, la 3e phase a débuté auprès de 5000 enfants au Kenya, en Tanzanie, au Burkina-Faso et au Mali dont les résultats sont attendus en 2023. Pour l’OMS la réussite de ces essaie sera importantes pour définir les profils d’innocuités et d’efficacité de ceux-ci. Une autre approche par utilisation de la technologie prometteuse de l’ARN messager dans le cadre du développement d’un autre vaccin contre le paludisme, comme fut le cas pour le vaccin contre le COVID-19 avec Pfizer a été annoncé par le laboratoire allemand bioNTech en juillet. Outres ceux-ci, des nouveaux médicaments sont également en préparation, à l’instar des comprimés dispersibles de tafénoquine à dose unique destiné à prévenir le paludisme à plasmodium vivax chez les enfants, par « Australian Therapeutic Goods Administration ». Plusieurs autres médicaments antipaludiques dotés de nouveaux modes d’actions pour le traitement du paludisme sans complications et paludisme grave sont en phase de conception, déclare l’OMS.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter