Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Des disparités flagrantes en matière de santé dans le monde

La Journée mondiale de la santé, qui tombe mercredi, devrait être un moment où nous nous efforçons de construire un monde plus juste et plus sain. Mais aujourd’hui, nous sommes loin d’une telle réalité.

Les pays riches ont pris les devants dans la course pour vacciner leurs populations contre le COVID-19 et restaurer l’activité économique, faisant se demander aux pays en développement, en particulier en Afrique, pourquoi ils ont été laissés pour compte.

DISTRIBUTION INEGALE

Les médias africains ont publié des articles accusant certains pays occidentaux d’une accumulation irrationnelle de vaccins. Le journal en ligne sud-africain Daily Maverick a déclaré que le nationalisme vaccinal constituait une menace majeure pour l’Afrique alors que l’Occident s’est accaparé les approvisionnements.

A Nairobi, la capitale du Kenya, les gens doivent attendre dans de longues files d’attente et se bousculent pour recevoir leur injection.

En raison des approvisionnements limités, les personnes ayant reçu la première dose restent inquiètes de manquer l’occasion d’obtenir la seconde.

Les pays africains ont jusqu’à présent reçu un peu plus de 29 millions de doses de vaccins contre le COVID-19 provenant de différentes sources, dont l’initiative COVAX de l’Organisation mondiale de la santé et des accords bilatéraux hors COVAX, selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).

Approximativement 10,3 millions de doses de vaccins ont été administrées sur le continent, a affirmé dimanche l’agence, ajoutant que les professionnels médicaux, les personnes ayant des comorbidités ainsi que celles âgées de 50 ans et plus constituent la majorité des personnes vaccinées.

Pendant ce temps, les vaccins contre le COVID-19 n’étaient pas encore arrivés dans 10 pays du continent à la date du 25 mars, selon l’OMS.

En comparaison, les médias américains ont rapporté que la plus grande économie du monde aurait reçu 240 millions de doses d’ici à la fin du mois de mars, suffisamment pour vacciner intégralement 130 millions de personnes.

Le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, aux côtés de certains de ses homologues des pays d’Asie du Sud-Est dans la province chinoise du Fujian (sud-est), a affirmé que les pays riches représentant 16% de la population mondiale possédait 60% des vaccins mondiaux contre le COVID-19, qualifiant la situation de regrettable.

COLLABORATION MONDIALE

Richard Mihigo, coordinateur du Programme d’immunisation et de développement des vaccins au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, a estimé que le ralentissement du rythme des approvisionnements de COVAX risquait de creuser l’écart entre les vaccinés et les non vaccinés dans le monde.

« Il est injuste que certains pays à revenu élevé cherchent à vacciner l’ensemble de leur population alors que d’autres, en particulier la plupart de ceux de notre région, aient du mal à atteindre une proportion significative de la population à risque », a-t-il dit lors d’une conférence de presse virtuelle en mars.

Pour remédier à cette disparité, le responsable a proposé une solution possible consistant à collaborer avec les pays à revenu élevé qui disposent de stocks de vaccins excédentaires.

Anthony Costello, professeur de santé mondiale et de développement durable au University College de Londres, a affirmé qu’il fallait faire plus parce que tous les pays sont confrontés à la même réalité.

« Il s’agit d’une pandémie mondiale, et nous devons la résoudre par la vaccination mondiale et des méthodes de santé publique mondiales », a-t-il recommandé.

MESURES CONCRETES

La Chine a pris des mesures concrètes pour accroître la disponibilité et l’accessibilité des vaccins mondiaux. Elle a signé un accord avec Gavi, l’Alliance du Vaccin, et a officiellement rejoint COVAX l’année dernière. Elle fournira 10 millions de doses à l’initiative pour répondre aux besoins urgents des pays en développement.

Malgré les besoins massifs en vaccins de ses 1,4 milliard d’habitants, la Chine a augmenté sa production pour en fournir à plus de 80 pays. Elle coopère également avec plus de 10 pays en matière de recherche et de développement ainsi que de production de vaccins.

Les virus ne connaissent pas de frontières. La Journée mondiale de la santé de cette année est peut-être l’occasion la plus appropriée pour s’attaquer aux inégalités existantes en la matière, dans l’espoir que la libre circulation des personnes et l’activité économique mondiale puissent reprendre en toute sécurité.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter