Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Cameroun : outre la pandémie à COVID-19, le système sanitaire est menacé par la résurgence du choléra et de la grippe aviaire

Le système de santé camerounais fait face à des grandes menaces. Le pays est encore sous l’influence de la pandémie à COVID-19, qui a déjà fait 118.933 cas de contamination et 1.918 cas de décès depuis le depuis le début de l’épidémie à nos jours . On compte 36 mille cas de contamination en moyenne chaque jour soit 3% du pic d’infection. En effet, Le premier cas de COVID-19 a été déclaré au Cameroun le 06 mars 2020 et il s’agissait d’un citoyen français de 58 ans arrivé à Yaoundé le 24 février de la même année .Après cela,la maladie s’est répandue un peu partout sur le territoire national, entraînant ainsi un accroissement progressif du nombre de cas de personnes contaminées et des décès. Le 28 février 2021, le Cameroun enregistrait déjà environ 36 000 cas d’infection et les chiffres ont continué à évoluer. Le premier cas de décès enregistré le 14 mars 2020 était un homme qui avait été testé positif 10 jours après son retour d’Italie. En réponse à la pandémie, le Gouvernement, à la suite de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a pris le 17 mars 2020 une série de mesures restrictives pour limiter la propagation du virus sur le territoire. Il s’agissait notamment des mesures barrières (port du masque, lavage des mains, distanciation sociale, confinement) ; prise en charge des cas détectés et le vaccin. Les premières doses de vaccin ont été administrées le 12 avril 2021. Bien que des progrès se fassent ressentir, le Cameroun ploie encore sous le poids de cette affection. Tandis qu’il continue sa campagne de lutte contre la COVID-19, il fait face à un autre gros obstacle qu’est la résurgence du choléra.

Le pays fait également face à la résurgence de l’épidémie de choléra depuis octobre 2021 avec 1.242 cas notifiés et 35 décès enregistrés àla date du 6 février 2022. Le 18 février, une opération de lutte contre la maladie à été lancée par le ministère de la santé publique qui envisage une vaste campagne de vaccination sur l’ensemble du territoire national. Deux doses seront administrées par voie orale à 1 semaine d’ intervalle pour les adultes et enfants de plus de 6 ans. 3 doses pour les enfants de 2 à 6 ans. Outre ces mesures, le ministère de la santé met l’accent sur la sensibilisation et invite les populations à adopter des mesures de prévention contre le choléra. Celles-ci consistent à observer les mesures d’hygiènes tel : lavage des mains, usage des bonnes techniques de manipulation des aliments (bien laver et bien cuire les aliments avant de les consommer) ; traiter les eaux de boissons douteuses avant de les consommer (par javellisation, ébullition…) ; assainissement de l’environnement.

A ces deux facteurs vient s’ajouter la grippe aviaire due a influenza H5N1, dont le premier cas a été signalé le 05 février 2022 dans une ferme avicole située dans la région de l’ouest Cameroun plus précisément dans la localité de Bamougoum. Très vite, le gouverneur de la région AWA FONKA Augustine, a signé un arrêté le 06 février 2022, instaurant des mesures urgentes de prévention et de lutte contre cette épidémie. Celles-ci constituées d’une opération d’abattage sanitaire et obligation des certificats vétérinaires pour tout déplacement d’animaux.

La grippe aviaire est due à des virus grippaux de souches d’influenza de type A qui n’affectent normalement que les oiseaux sauvages et la volaille domestique. Mais des infections dues à certaines de ces souches ont été observées chez l’homme pour la première fois en 1997 lors d’une épidémie à Hong-Kong. La transmission se fait le plus souvent de l’oiseau et ou de la volaille à l’homme et rarement de façon interhumaine. La plupart des cas de grippe aviaire chez l’homme ont été provoqués par les souches asiatiques H5N1 et H7N9. Chez l’humain, la grippe aviaire cause des symptômes semblables à ceux d’une grippe classique. Les symptômes sont : douleurs musculaires ; une toux ; une fièvre ; un mal de gorge. Elles se manifestent habituellement entre 1 à 5 jours suivant le contact avec le virus. L’infection peut engendrer des complications comme la pneumonie virale ; détresse respiratoire ; l’infection oculaire. La prévention de la propagation de la grippe aviaire consiste à l’élimination des oiseaux et ou des volailles porteuses ou soupçonnés de porter le virus ; la désinfection des équipements de ferme, des vêtements et des bottes ; la restriction ou l’interdiction d’expédition d’oiseaux et des volailles vivants à l’intérieur des pays et entre pays où la grippe aviaire est épidémique ; évitez les œufs crus et les aliments qui en contiennent ; évitez les marchés de plein air; utilisation d’ un désinfectant pour les mains à base d’alcool ou lavage des mains.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter