Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Antilles : Croire malgré le Covid19

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Comme leurs frères de partout, les chrétiens des Antilles font face à la pandémie du Covid 19. Une situation très éprouvante pour la Mission chrétienne, la Mission du Plein Evangile, l’association des Églises Baptistes, l’Union chrétienne, l’Union des assemblées de Dieu de Martinique, ainsi que les communautés de la diaspora haïtienne. Des communautés dynamiques jusque-là confrontées à d’autres types de difficultés : chômage, mouvements sociaux et prolifération de sectes.

Confronter l’adversité

Mises en place par les services de l’État, les mesures drastiques destinées à contrer le développement du Covid 19 sont de plus en plus appliquées, non sans difficultés aux Antilles françaises; singulièrement en Guadeloupe et en Martinique. Après avoir dans les premiers jours, enregistré un faible accueil de malades, les urgences des hôpitaux de ces collectivités, déjà confrontées auparavant à de sérieuses difficultés de tout ordre, ont vu augmenter les cas de personnes contaminées par le virus. S’en est suivi un véritable chaos, depuis lors, géré par un contrôle optimum des arrivées aux urgences. Selon les autorités, cette situation résultait de la violation des règles de circulation sur le territoire. Confinement oblige, pour contraindre les récalcitrants, à la demande des édiles, en Guadeloupe et en Martinique, des couvre-feux sont dorénavant mis en place afin d’éviter les déplacements et, par voie de conséquence, la propagation du Corona virus. Dans une économie mise au ralenti, outre les magasins alimentaires pris d’assaut dès les premières heures de leurs ouvertures, pour répondre aux besoins de la population certaines villes commencent à organiser la réouverture des marchés en produits locaux ; Sur le plan de la santé, comme ailleurs dans l’hexagone, c’est la pénurie des équipements nécessaires au personnel paramédical qui fait grincer les dents. Masques, gants, sur-blouse, respirateurs, manquent matériellement. L’agence régionale de santé (ARS), quant à elle, promet de résorber au plus vite ce problème que déplorent les professionnels de santé, dans leur grande majorité. Notons tout de même, ce point très positif, l’amendement réclamé par les sénateurs Catherine Conconne, Martinique, et Dominique Théophile, Guadeloupe, facilite la venue de médecins cubains dans les hôpitaux des Antilles-Guyane pour renforcer les équipes en place. Le décret publié le 1er avril dernier au journal officiel, autorise, en effet, les médecins étrangers à exercer dans certains territoires ultramarins. Au 3 avril 2020, le nombre de cas avérés était de 143 personnes, et 18 hospitalisations.

Vie chrétienne

Concernant la vie des églises, sans l’ombre d’un doute la pandémie du Covid19 se révèle à la fois un cyclone et un séisme pour toute la communauté évangélique des Antilles. Elle est aussi l’occasion de changer les mentalités. La plupart des intervenants sur les ondes s’emploie à inciter chacun, organisation et croyant lambda, à s’examiner ; à se remettre en question, voire à se pencher sur la manière d’appréhender les Écritures. C’est aussi le temps de la contrition et de la confession des péchés par références à 2 Chroniques 7 : 14, « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom, s’humilie, etc. » Dans la foulée, il est beaucoup parlé de sanctification, de renoncement à soi, et d’un enseignement accru de la saine doctrine, et du témoignage chrétien de qualité au sein de la société. D’autres se projettent déjà dans l’après Covid 19, le post-confinement, et invitent d’ores-et-déjà à prier pour le réveil. Les édifices étant fermés, le recours aux réseaux sociaux est désormais systématique pour les cultes virtuels, la prière, les exhortations et même les temps de louanges. Plusieurs confessions disposent en effet de leurs chaînes YouTube pour entretenir la foi et accompagner leurs fidèles respectifs et l’ensemble du protestantisme évangélique. Soulignons, au passage, la part inestimable du média chrétien : REM, radio Évangile Martinique à ces efforts d’organisation. Pour l’heure, malgré un personnel en présentiel très réduit, il maintient le lien entre le corps de Christ local et les leaders dans le pays et la diaspora antillaise dans le monde par la diffusion de programmes appropriés à ce temps de confinement.
Patrick A. CADROT,
Fort de France

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter