Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Une adolescente birmane discriminée à cause de sa foi en Jésus refuse de le renier

Parce qu’elle a accepté Jésus de suivre Jésus à l’orphelinat Avoda et refuse de suivre certains rituels hindous dans sa classe, Kaijeh, seize ans, une réfugiée birmane est régulièrement discriminée et punie dans sa classe. Elle continue cependant à garder la foi. 

Octobre 2020 – aém. «Dans ma classe, ceux qui ne participent pas aux rituels bouddhistes rencontrent des difficultés», raconte une réfugiée birmane.

«J’appartiens à une famille de réfugiés birmans et bouddhistes. J’ai trouvé la foi en Jésus à l’orphelinat Avoda», raconte Kaijeh, seize ans, au chef de projets de l’AÉM pour l’Asie du Sud-Est. «C’est pourquoi au début j’ai été battue par mes parents. Néanmoins cela a renforcé ma foi, car j’ai lu dans la Bible que les gens sont persécutés à cause de Jésus.»

Chemin de croix

Les coups à la maison ont cessé, mais à l’école bouddhiste du village son calvaire continue.

«Chaque jour, il y a des rituels bouddhistes auxquels je ne souhaite pas participer. Ma classe me traite donc souvent comme une lépreuse et m’intimide. Certains professeurs font pression sur moi pour que je participe aux rituels. Parce que je résiste, j’ai de mauvaises notes ou je dois nettoyer en guise de punition. Cela dure depuis quelques années maintenant», soupire Kaijeh.

Elle obtient néanmoins une bonne moyenne. La prière, le pardon et beaucoup de travail l’aident à tenir. Elle accompagne même les enfants chrétiens qui sont inscrits au centre pour enfants Avoda.

«Beaucoup d’entre eux participent aux rituels par peur, mais je les encourage à ne pas le faire.»

Kaijeh a souvent peur d’aller à l’école. Elle veut vivre une vie insouciante, mais elle ne veut pas pour autant renoncer à la foi chrétienne. Malgré l’opposition, sa conviction intérieure lui donne la force de résister.

Seuls les poissons morts nagent avec le courant

«À l’orphelinat, j’ai entendu un jour le dicton selon lequel seuls les poissons morts nagent avec le courant. Toutefois je veux être un poisson vivant. Les professeurs à l’école me traitent d’entêtée. Je leur explique que je suis le Seigneur Jésus paisiblement et que je fais toujours mes devoirs. En général, je ne parle pas de l’adversité à mes parents, parce que je veux apprendre à marcher sur le chemin, seule avec Jésus.»

Copyright © AEM. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Aide aux Eglises dans la Monde (AEM). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter