Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Libération d’Imran Masih, un chrétien pakistanais, après 11 ans de prison

Un chrétien du Pakistan va enfin sortir de prison en homme libre – après son acquittement par le tribunal dans une affaire qui a duré plus de 11 ans, avec près de 70 ajournements.

Imran Masih, un catholique de Faisalabad, a été condamné à la prison à vie pour blasphème après que des témoins oculaires aient affirmé qu’en juillet 2009, il avait mis le feu à des livres contenant des versets du Coran.

Le 15 décembre, la Haute Cour de Lahore l’a acquitté de cette accusation – qui relève de l’article 295 b du Code pénal pakistanais – et de l’accusation d’avoir blessé délibérément les sentiments religieux des musulmans, qui relève de l’article 295 a.

QUI A CALOMNIÉ M. MASIH ?

Me Khalil Tahir Sandhu, l’avocat de M. Masih, s’est dit soulagé que son client ait finalement obtenu gain de cause. Il a ajouté : « C’est une très bonne nouvelle qu’Imran ait été acquitté de toutes les accusations portées contre lui, mais la question que j’aimerais poser est de savoir qui est responsable du fait qu’il ait dû passer plus de 11 ans derrière les barreaux pour un crime qu’il n’a jamais commis ».

Me Sandhu a déclaré que M. Masih était encore un adolescent lorsque l’incident présumé a eu lieu, et que pendant ses longues années d’isolement à la prison centrale de Faisalabad, les deux parents de Mr Masih « étaient morts de chagrin » à cause de la situation.

LE COURAGE DE LA HAUTE COUR DE LAHORE

En juin dernier, Me Sandhu avait fait part à l’AED de « contradictions substantielles » dans les déclarations des témoins oculaires concernant la date et l’heure du crime que M. Masih était censé avoir commis. Il a été affirmé que M. Masih avait mis le feu aux livres contenant des versets coraniques alors qu’il vidait un magasin qu’il dirigeait à Haq Favid Chowk, à Hajveri (Faisalabad). Se demandant si les témoins oculaires pouvaient lire le texte arabe censé contenir l’extrait coranique, Me Sandhu a déclaré : « Dans notre pays, ce qui arrive si souvent, c’est qu’on arrête d’abord l’accusé, et ce n’est que plus tard que les preuves sont vérifiées ». Faisant l’éloge de la décision rendue devant la Haute Cour de Lahore, Me Sandhu a déclaré que de nombreux juges avaient peur de la réaction hostile des foules islamiques déterminées à punir ceux – en particulier les membres de minorités religieuses – accusés de blasphème.

Copyright © AED. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter