Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

UE: Les compagnies aériennes pourraient payer pour leurs émissions de CO2 dès 2026

Télécharger l'application du Journal Chrétien

par Kate Abnett

BRUXELLES (Reuters) – Les compagnies aériennes pourraient avoir à payer pour toutes leurs émissions de CO2 en Europe à partir de 2026 — soit un an plus tôt que prévu initialement par l’Union européenne — selon une première version d’un rapport du Parlement européen pour réduire les émissions.

L’UE révise ses politiques climatiques afin d’atteindre son objectif de réduction nette des émissions de CO2 de 55% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Selon la Commission européenne, tous les secteurs doivent contribuer à cet objectif, y compris l’aviation qui représente environ 4% des émissions de CO2 de l’Union.

L’été dernier, la Commission a proposé que les compagnies aériennes cessent d’obtenir des permis de CO2 gratuits sur le marché européen du carbone d’ici à 2027 — date avancée à 2026 dans la première version des amendements — augmentant ainsi le prix que les transporteurs doivent payer lorsqu’ils polluent.

À partir de 2024, les compagnies aériennes perdraient 33,3% de leurs permis d’émission de CO2 gratuits selon le projet, a lieu des 25% proposés par la Commission. À partir de 2025, elles perdraient 66,6%, contre 50%.

Cela signifierait que 12 millions de permis supplémentaires seraient vendus sur le marché du carbone pour être achetés par les pollueurs, selon l’eurodéputée croate Suncana Glavak, rapporteur du projet.

D’après Suncana Glavak, le secteur aérien manquerait de solutions pour réduire rapidement les émissions. Elle a proposé qu’un fonds d’innovation européen contribue au développement de technologies permettant d’atteindre cet objectif, avec notamment des carburants durables et des moteurs plus propres.

Les émissions des vols à l’intérieur de l’Europe sont couvertes par le marché européen du carbone, mais pas les vols internationaux à destination et en provenance de l’UE — gérés par l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI), une agence des Nations unies, dont le système de compensation du CO2 deviendra obligatoire à compter de 2027.

Le projet du Parlement indique que l’UE devrait renforcer ce système, décrit par certains pays et militants écologistes comme peu efficace pour réduire les émissions.

(Reportage Kate Abnett; version française Dina Kartit, édité par Jean-Stéphane Brosse)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI0J0QJ-FILEDIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter