Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Liban: Le patriarche maronite exige une justice exempte de toute ingérence

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Le patriarche maronite libanais Bechara Boutros al-Rai, le plus haut dignitaire religieux chrétien, a déclaré dimanche que le système judiciaire du pays devait être exempt de toute ingérence politique et d' »activisme » sectaire, dans un contexte de tensions croissantes autour l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth en août 2020.

Bechara Boutros al-Rai a également déclaré qu’il était inacceptable qu’un parti ait recours à des menaces ou à la violence après les troubles meurtriers de la semaine passée liés à l’enquête, qui ont été le pire bain de sang dans les rues du Liban depuis plus d’une décennie.

« Nous devons libérer le pouvoir judiciaire de toute ingérence politique, de tout activisme politique sectaire et partisan et respecter son indépendance selon le principe de la séparation des pouvoirs », a déclaré le patriarche maronite dans son sermon.

« Personne n’est au-dessus de la loi et du système judiciaire ».

Bechara Boutros al-Rai joue un rôle influent en tant que chef religieux de la plus grande communauté chrétienne du Liban, où le pouvoir politique est divisé entre les principales formations religieuses chrétiennes, musulmanes et druzes.

L’enquête sur l’explosion du 4 août 2020, qui a tué plus de 200 personnes et dévasté des pans entiers de Beyrouth, a peu progressé en raison de l’opposition de puissantes factions politiques.

Les tensions autour de l’enquête sur l’explosion meurtrière dans le port de Beyrouth ont donné lieu jeudi aux pires violences dans la capitale libanaise depuis plus de dix ans, six chiites ayant été abattus lors d’une manifestation au cours d’une journée ravivant le souvenir de la guerre civile de 1975-1990.

Des échanges de coups de feu ont été entendus pendant plusieurs heures, provoquant des mouvements de panique à Tayouneh, là même où passait l’ancienne ligne de front entre quartiers chiites et chrétiens lors de la guerre civile dont le Hezbollah et les Forces libanaises (FL) furent deux acteurs majeurs.

(Reportage Suleiman al-Khalidi, version française Matthieu Protard)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter