Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Hariri ne voit aucune sortie de crise sans un soutien arabe au Liban

Saad Hariri, Premier ministre libanais désigné, a déclaré dimanche qu’il ne voyait aucune sortie de crise au Liban sans un soutien des pays arabes et de la communauté internationale.

Les pétromonarchies du Golfe ont pendant longtemps joué le rôle de bailleurs de fonds du Liban mais, alarmées par l’influence croissante du Hezbollah, allié de l’Iran, elles rechignent désormais à aider le pays, exsangue financièrement.

« Il n’y pas d’issue à la crise (…) sans une réconciliation profonde entre nos frères arabes », a déclaré Saad Hariri, ajoutant que le Liban devait « cesser de servir de théâtre à des attaques contre les pays du Golfe ».

Saad Hariri s’exprimait lors d’un discours télévisé à l’occasion du 16e anniversaire de la mort de son père, Rafik, dans un attentat en 2005, pour lequel un membre présumé du Hezbollah a été condamné en décembre dernier par un tribunal spécial des Nations unies. Le Hezbollah a toujours nié son implication dans cette attaque.

Saad Hariri, qui a déjà dirigé le gouvernement libanais, a été mandaté en octobre dernier pour former un gouvernement mais peine à constituer un cabinet d’union nationale face à la crise que traverse le pays.

A l’issue d’une rencontre avec le président Michel Aoun vendredi, le chef du gouvernement désigné a constaté l’impasse de ses efforts pour parvenir à constituer un gouvernement.

En vertu du système de partage du pouvoir au Liban, le président doit être un chrétien maronite, le Premier ministre un musulman sunnite et le président du Parlement un musulman chiite.

Michel Aoun, est allié au Hezbollah, mouvement considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis.

Dimanche, Saad Hariri a imputé la responsabilité du blocage des discussions au chef de l’Etat, soulignant l’avoir rencontré à seize reprises depuis sa désignation en octobre et lui avoir proposé des noms en vain.

La France, qui coordonne les efforts internationaux pour tenter de sortir le pays de sa crise la plus grave depuis la guerre civile de 1975-1990, réclame la formation d’un nouveau gouvernement et la mise en place de réformes comme condition au déblocage de milliards de dollars d’aide.

Saad Hariri a dîné mercredi à Paris avec Emmanuel Macron après s’être rendu dans plusieurs pays arabes.

« Dans tous mes contacts, j’ai senti la volonté d’aider le Liban, d’empêcher l’effondrement et de reconstruire Beyrouth », a déclaré le Premier ministre désigné. « Mais tout le monde attend qu’on appuie sur le bouton, et ce bouton, c’est la formation du gouvernement. »

(Maha El Dahan et Laila Bassam; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Marc Angrand)

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter