Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Poutine invite l’OTAN à des efforts conjoints pour réduire les tensions en Europe suite à l’expiration du traité FNI

Le président russe Vladimir Poutine a demandé lundi à l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) de mener, de façon conjointe, des efforts de désescalade de la situation en Europe suite à l’expiration du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

Dans un communiqué publié par le Kremlin, Vladimir Poutine a critiqué le retrait des États-Unis du traité FNI l’année dernière, retrait qui a entraîné l’effondrement de ce pacte, accroissant le risque de course aux armements et accentuant la confrontation entre la Russie et l’OTAN.

« Des efforts actifs sont nécessaires pour réduire le déficit de confiance, renforcer la stabilité régionale et mondiale, et réduire les risques liés à l’incompréhension et aux désaccords dans le domaine de l’armement nucléaire », a-t-il indiqué.

M. Poutine a réaffirmé « le respect par la Russie de son moratoire annoncé précédemment sur le déploiement de FNI terrestres jusqu’à l’apparition de missiles de catégories similaires fabriqués aux Etats-Unis ».

Il a appelé les pays de l’OTAN à déclarer un moratoire similaire à celui décrété par la Russie.

« Nous sommes prêts à prendre des mesures supplémentaires pour réduire les conséquences négatives de l’effondrement du traité FNI sur la base des principes de sécurité égale et indivisible ainsi que d’une prise en compte équilibrée des intérêts de toutes les parties », a dit M. Poutine.

Le dirigeant russe a proposé des mesures de vérification mutuelle pour les systèmes de défense au sol Aegis Ashore avec des lanceurs Mk-41 sur les bases des États-Unis et de l’OTAN en Europe, et des missiles 9M729 dans la région russe de Kaliningrad.

Il a indiqué que la Russie était prête à s’abstenir de déployer des missiles 9M729 dans la partie européenne du pays à la condition que l’OTAN prenne des mesures réciproques, excluant le déploiement en Europe d’armes auparavant interdites par le traité FNI.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

OTAN

Vladimir Poutine

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter