Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Nouvelle-Zélande et l’Australie divisées face à la Chine

Télécharger l'application du Journal Chrétien

La Nouvelle-Zélande, un des pays de l’alliance des Cinq yeux, a pris ses distances avec l’Australie, un autre partenaire de cette alliance qui calomnie la Chine à propos des droits de l’homme, selon l’agence Bloomberg.

« Il n’est pas nécessaire, en tout temps et sur chaque dossier, d’invoquer les Cinq yeux comme première étape pour la création d’une coalition de soutien autour des dossiers particuliers dans le domaine des droits de l’homme », a déclaré la ministre néo-zélandaise des Affaires étrangères, Nanaia Mahuta, avec son homologue australienne Marise Payne lors d’une conférence de presse à Wellington, d’après un article publié le 22 avril.

De son côté, Mme Payne a indiqué que « nous devons aussi reconnaître que la perspective de la Chine –la nature de son engagement tant dans notre région qu’ailleurs dans le monde– a changé ces dernières années ».

« La Nouvelle-Zélande adopte une attitude extrêmement amicale envers Beijing, en rupture avec une position beaucoup plus ferme adoptée par » les autres partenaires de l’alliance, a confié à Blommberg Clive Hamilton, professeur à l’université de Charles Sturt.

L’Australie avait interdit aux entreprises chinoises de participer à la construction de son réseau 5G sur la base de fausses accusations, a fréquemment refusé les investissements d’entreprises chinoises dans le pays sous prétexte de « sécurité nationale », et effectué des descentes arbitraires chez des journalistes chinois basés dans le pays.

Canberra avait également rompu de manière flagrante les accords de coopération avec Beijing, portant atteinte de manière injustifiée aux échanges et à la coopération normaux.

Je fais un don
Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter