Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Omicron pourrait conduire Israël à l’immunité collective

L’augmentation du nombre de cas d’infection par le variant Omicron du coronavirus pourrait conduire Israël à l’immunité collective, a déclaré dimanche le directeur général du ministère de la Santé.

L’émergence d’Omicron, un variant très contagieux, a provoqué une envolée des cas de COVID-19 ces dernières semaines dans le monde entier, avec un plus d’un million de nouvelles infections par jour entre le 24 et le 30 décembre, du jamais vu depuis le début de la pandémie, selon les décomptes de Reuters. Le nombre de décès n’a cependant pas augmenté dans les mêmes proportions.

En Israël, la propagation du variant Omicron a pu être limitée dans un premier temps mais elle s’accélère désormais et le nombre quotidien de nouveaux cas pourrait atteindre un niveau sans précédent d’ici trois semaines.

Pour le directeur général de la Santé, Nachman Ash, cette évolution pourrait conduire le pays à l’immunité collective.

« Le coût en sera un très grand nombre d’infections », a-t-il dit à la radio 103FM. « Pour atteindre l’immunité collective, il faudra que les chiffres soient très élevés. C’est possible mais nous ne voulons pas y parvenir par le biais des infections, nous voulons que cela soit le résultat d’une vaccination à grande échelle. »

Le concept d’immunité collective correspond à une situation dans laquelle une population est protégée contre un virus soit par la vaccination, soit par le fait qu’une part importante de cette population a développé des anticorps en contractant la maladie.

Environ 60% des 9,4 millions d’habitants d’Israël disposent d’un schéma vaccinal complet selon le ministère de la Santé, qu’ils aient reçu trois doses au total ou aient reçu récemment une deuxième dose. Mais plusieurs centaines de milliers de personnes éligibles à une troisième dose ne l’ont pas encore reçue.

Environ 1,3 million de cas de COVID-19 ont été enregistrés en Israël depuis le début de la pandémie.

Pour Eran Segal, spécialiste de l’analyse des données à l’Institut des sciences Weizmann et conseiller du gouvernement, entre deux et quatre millions de personnes pourraient être infectées d’ici la fin du mois de janvier, avant le reflux attendu de la vague Omicron.

Salman Zarka, responsable de la coordination de la lutte contre le coronavirus au ministère de la Santé, a souligné pour sa part que le pays était encore loin d’atteindre l’immunité collective.

« Nous devons être très prudents sur ce sujet, particulièrement à la lumière de notre expérience des deux dernières années, au cours desquelles nous avons observé que des gens qui étaient guéris (du COVID-19) étaient réinfectés »‘, a-t-il dit à la chaîne de télévision Ynet.

Le nombre quotidien de nouvelles infections a été multiplié par plus de quatre en Israël au cours des dix derniers jours. Celui des cas graves a lui aussi augmenté mais dans des proportions bien plus limitées, passant de 80 à 100 par jour environ.

Nachman Ash a déclaré envisager de permettre l’administration d’une quatrième dose à toutes la population de plus de 60 ans. Cette quatrième dose a été étendue il y a quelques jours aux personnes immuno-déprimées et aux personnes âgées vivant dans des résidences dédiées ou des établissements de soins.

(Rédigé par Maayan Lubell, version française Marc Angrand)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter