Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le Premier ministre israélien entame sa visite aux Émirats arabes unis

Télécharger l'application du Journal Chrétien

ABOU DHABI (Reuters) – Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a entamé dimanche la première visite officielle d’un dirigeant israélien aux Émirats arabes unis dans l’objectif de renforcer les liens avec les pays du Golfe dans un contexte de tensions régionales accrues liées aux négociations en cours sur la relance de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Naftali Bennett, qui a pris en juin la tête d’une large coalition gouvernementale, doit rencontrer lundi le dirigeant de fait des Émirats arabes unis, le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohamed ben Zayed al Nahyan.

Ce rapprochement diplomatique intervient alors que les grandes puissances mondiales négocient avec l’Iran pour relancer l’accord nucléaire de 2015 auquel s’oppose Israël. L’accord a été abandonné en 2018 par les Etats-Unis sous le mandat présidentiel de Donald Trump.

Les Émirats arabes unis font partie des quatre pays avec Bahreïn, le Soudan et le Maroc à avoir entrepris de normaliser leurs relations avec Israël sous l’égide des Etats-Unis, dans le cadre des accords dits d’Abraham.

Naftali Bennett est le premier chef du gouvernement israélien à se rendre dans l’un de ces quatre pays depuis ces accords. Son prédécesseur et signataire des accords d’Abraham, Benjamin Netanyahu, avait annulé des déplacements prévus en raison de la pandémie de COVID-19.

A son arrivée à Abou Dhabi après un vol en provenance de Tel Aviv, Naftali Bennett a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Sheikh Abdoullah ben Zayed.

« Je suis très heureux d’être ici au nom de mon peuple (pour) la première visite officielle d’un dirigeant israélien ici », a déclaré Naftali Bennett. « Nous sommes impatients de renforcer nos relations », a-t-il ajouté.

Naftali Bennett et Cheikh Mohamed ben Zayed al Nahyan discuteront d’un renforcement des liens entre leurs deux pays, avec un accent mis sur les questions économiques, ont dit les services du Premier ministre israélien.

(Rédigé par Jeffrey Haller à Jérusalem, avec Rami Ayyub, Ali Sawafta, Nidal al-Mughrabi et Ghaida Ghantous, version française Bertrand Boucey et Blandine Hénault)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEHBB04E-FILEDIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter