Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’OMS dit que la variole du singe reste « maîtrisable », confirme 131 cas hors Afrique

par Jennifer Rigby et Mrinalika Roy

LONDRES (Reuters) – Un total de 131 cas de variole du singe a été confirmé et 106 autres cas présumés ont été recensés depuis la détection du premier cas le 7 mai en dehors des foyers habituels de la maladie, a déclaré mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Bien que cette flambée des infections soit inhabituelle, elle reste « maîtrisable », a souligné l’OMS, qui enchaîne les réunions pour fournir à ses Etats membres des recommandations sur la conduite à tenir face à cette pathologie.

La variole du singe, une maladie virale généralement bénigne, rare en Europe, s’observait jusqu’ici principalement dans le centre et l’ouest de l’Afrique. Elle se transmet à l’être humain par contact avec des animaux sauvages, mais de potentielles transmissions d’homme à homme ont alerté le corps médical au cours des deux dernières semaines.

La majorité des cas récents ont été signalés en Europe.

« Nous vous encourageons tous à renforcer la surveillance de la variole du singe pour voir où se situent les niveaux de transmission et comprendre où elle va », a déclaré Sylvie Briand, directrice du département de préparation mondiale aux risques infectieux à l’OMS.

Elle a ajouté que l’on ne savait pas si les cas connus étaient la « pointe de l’iceberg » ou si le pic de transmission était déjà passé et a réaffirmé l’avis de l’OMS selon lequel il est peu probable que le virus ait muté.

Etant donné que de nombreux cas ont été signalés chez les populations homosexuelles, l’experte de l’OMS a dit qu’il était particulièrement important d’essayer de prévenir la transmission sexuelle de la maladie.

Elle a également appelé à la mise en place de mesures d’isolement adéquates, à un renforcement de la recherche et à une collaboration à l’échelle mondiale.

« Ne faisons pas une montagne d’une taupinière », a-t-elle déclaré.

(Reportage Jennifer Rigby et Mrinalika Roy ; version française Diana Mandiá, édité par Sophie Louet)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4N0F3-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter