Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le G7 veut montrer un front uni face à la Russie sur l’Ukraine

Je soutiens le Journal Chrétien

Les membres du G7 se sont efforcés samedi de présenter un front uni face à la Russie au sujet de l’Ukraine, en mettant en garde Moscou contre les conséquences désastreuses de toute incursion sur le territoire ukrainien et en l’exhortant à revenir à la table des négociations.

La réunion du G7 a rassemblé à Liverpool, dans le nord de l’Angleterre, le secrétaire d’État américain Antony Blinken et ses homologues de la France, de l’Italie, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, du Japon et du Canada.

Elle intervient alors que la communauté internationale s’inquiète des ambitions militaires et économiques de la Chine, de la possibilité d’un échec des négociations sur le nucléaire iranien et de la présence massive de troupes russes à la frontière ukrainienne.

Un haut responsable du département d’Etat américain a qualifié d' »intenses » les discussions de la journée et a déclaré qu’il existait encore une voie diplomatique pour désamorcer les tensions avec la Russie.

« S’ils [les Russes] choisissent de ne pas suivre cette voie, il y aura des conséquences massives et des coûts importants en réponse, et le G7 est absolument uni sur ce point », a déclaré cette responsable. « Les types de coûts dont nous parlons sont conçus pour être mis en œuvre très très rapidement. »

A l’ouverture des discussions, la secrétaire britannique au Foreign Office, Liz Truss, avait appelé les membres du G7 à « s’exprimer d’une voie unie plus forte ».

« Nous devons nous défendre face aux menaces croissantes d’acteurs hostiles et nous devons être puissamment unis pour nous élever face aux agresseurs qui cherchent à rétrécir la liberté et la démocratie », a-t-elle déclaré à ses homologues du G7, parmi lesquels le Français Jean-Yves Le Drian.

L’Ukraine accuse la Russie de masser des dizaines de milliers de soldats à sa frontière orientale en vue d’une éventuelle offensive militaire de grande envergure. Moscou dément préparer la moindre invasion de l’Ukraine et réclame pour sa part des gages en matière de sécurité de la part des Etats-Unis et de l’Otan, dont elle refuse toute implantation militaire sur le territoire ukrainien.

« Nous devons prendre toutes les mesures pour revenir au dialogue », a déclaré aux journalistes la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock. L’Allemagne succédera au Royaume-Uni à la tête du G7 l’année prochaine.

La secrétaire d’Etat américaine adjointe aux Affaires européennes et eurasiennes Karen Donfried doit se rendre en Ukraine et en Russie du 13 au 15 décembre pour rencontrer de hauts responsables gouvernementaux.

« La secrétaire adjointe Donfried insistera sur le fait que nous pouvons faire des progrès diplomatiques pour mettre fin au conflit dans le Donbass en mettant en œuvre les accords de Minsk à l’appui du ‘format Normandie' », a déclaré le département d’État américain dans un communiqué, faisant référence aux négociations réunissant l’Ukraine, la Russie, la France et l’Allemagne.

APPEL COMMUN SUR L’IRAN

Les ministres du G7, réunis au Museum of Liverpool, ont tenu plusieurs réunions à huis clos portant sur le financement du développement, la géopolitique et la sécurité. Ils ont ensuite visité la ville et dîner dans une exposition relatant l’histoire des Beatles.

Tout au long de la journée, les discussions ont porté sur la Russie, la Chine et l’Iran et une déclaration à l’issue de ces pourparlers est attendue dimanche.

Tard vendredi soir, les représentants des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne s’étaient réunis pour discuter de la marche à suivre concernant l’Iran après la reprise des négociations à Vienne concernant la relance de l’accord multilatéral sur le développement nucléaire de Téhéran.

La déclaration de dimanche devrait inclure un appel commun à l’Iran pour qu’il modère son programme nucléaire et saisisse l’occasion des pourparlers en cours dans la capitale autrichienne pour relancer l’accord sur le nucléaire.

« Le temps presse », a déclaré samedi la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock à des journalistes à Liverpool, en marge de la réunion du G7.

« Ces derniers jours ont montré que nous n’avions pas progressé » dans les discussions entre l’Iran et les puissances occidentales, a-t-elle ajouté.

Le président iranien, l’ultraconservateur Ebrahim Raisi, a assuré samedi que l’Iran était sérieux dans ses négociations.

(Reportage William James, Humeyra Pamuk et Alexander Ratz, version française Bertrand Boucey et Blandine Hénault)

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Je fais un don

Votre don est déductible d’impôt à hauteur de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
Soutenir le Journal Chrétien, c’est aider au développement d’un média affranchi de toute influence mondaine ; c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Chaque donateur bénéficie d’une réduction d’impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Comment nous soutenir?

Vous pouvez nous soutenir par:

1. carte bancaire ou par prélèvement automatique

Faites votre paiement par carte bancaire ou par prélèvement automatique  ici.

2. virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’ils soient éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :

J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris
IBAN : FR1240031000010000388072S04
BIC : CDCGFRPPXXX

3. chèque

Vous pouvez choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

4. Paypal (sans déduction fiscale)

Vous pouvez également effectuer votre don par Paypal.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour