Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le chef de la Marine allemande démissionne après ses propos sur Poutine

Télécharger l'application du Journal Chrétien

BERLIN (Reuters) – Le chef de la Marine allemande a démissionné samedi après avoir déclaré que le président russe Vladimir Poutine méritait le respect et que la Crimée, annexée par Moscou, ne reviendrait jamais dans le giron de l’Ukraine.

« J’ai demandé à la ministre de la Défense Christine Lambrecht de me relever de mes fonctions avec effet immédiat », a déclaré le vice-amiral Kay-Achim Schoenbach dans un communiqué. « La ministre a accepté ma demande. »

Kay-Achim Schoenbach a tenu ses propos controversés lors d’une intervention devant un think-tank en Inde, vendredi, qui a donné lieu à la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux. Ses commentaires sont intervenus dans un contexte tendu qui a vu la Russie rassembler des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l’Ukraine.

Alors que les efforts diplomatiques tentent d’éviter une escalade, la Russie a assuré ne pas avoir l’intention d’envahir l’Ukraine.

« Ce qu’il (Poutine) veut vraiment, c’est le respect », a déclaré Kay-Achim Schoenbach, à New Delhi, en s’exprimant en anglais.

« Et mon Dieu, donner du respect à quelqu’un est peu coûteux, voire gratuit (…) Il est facile de lui donner le respect qu’il demande vraiment – et qu’il mérite probablement aussi », a ajouté le chef de la Marine allemande en qualifiant la Russie de pays ancien et important.

Kay-Achim Schoenbach a reconnu que les actions de la Russie en Ukraine devaient être traitées. « La péninsule de Crimée est partie, elle ne reviendra jamais, c’est un fait », a-t-il toutefois ajouté, en contradiction avec la position occidentale selon laquelle l’annexion de la péninsule par Moscou à l’Ukraine en 2014 ne peut être acceptée et doit être annulée.

Avant la démission de Kay-Achim Schoenbach, le ministère de la Défense a publiquement critiqué ses propos, affirmant qu’ils ne reflétaient pas la position de l’Allemagne ni dans leur contenu ni dans leur formulation.

« Mes remarques irréfléchies en Inde (…) mettent de plus en plus à rude épreuve mon bureau », a reconnu Kay-Achim Schoenbach. « Je considère (que ma démission est) nécessaire pour éviter de nouveaux dommages à la marine allemande, aux forces allemandes et, en particulier, à la République fédérale d’Allemagne. »

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères avait appelé l’Allemagne à rejeter publiquement les commentaires du chef de la marine, qui pourraient selon Kiev entraver les efforts occidentaux pour désamorcer la situation.

« L’Ukraine est reconnaissante à l’Allemagne pour le soutien qu’elle a déjà fourni depuis 2014, ainsi que pour les efforts diplomatiques visant à résoudre le conflit armé russo-ukrainien. Mais les déclarations actuelles de l’Allemagne sont décevantes et vont à l’encontre de ce soutien et de ces efforts », a déclaré le ministère ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba.

(Reportage Sabine Siebold, version française Benjamin Mallet)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI0M04P-FILEDIMAGE

Je fais un don
Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter