Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande concluent un accord de libre-échange

Télécharger l'application du Journal Chrétien

LONDRES/WELLINGTON (Reuters) – La Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande ont conclu un accord de principe sur un accord de libre-échange visant à réduire les droits de douane, à améliorer le commerce et à rapprocher Londres d’une adhésion à l’Accord de partenariat transpacifique (TPP).

Les Premiers ministres britannique, Boris Johnson, et néo-zélandais, Jacinda Ardern, ont scellé l’accord lors d’un appel mercredi, après 16 mois de négociations.

« Il s’agit d’un excellent accord commercial pour le Royaume-Uni, qui cimente notre longue amitié avec la Nouvelle-Zélande et renforce nos liens avec l’Indo-Pacifique », a déclaré Boris Johnson dans un communiqué.

Tous les droits de douane sur tous les produits seront éliminés entre les deux pays et une grande majorité d’entre eux, 97%, seront supprimés le jour où l’accord commercial entrera en vigueur, a précisé Jacinda Ardern.

Cet accord intervient quelques mois seulement après un accord similaire entre la Grande-Bretagne et l’Australie, alors que les ministres britanniques cherchent à sortir de la dépendance commerciale à l’Union européenne.

Les ministres considèrent qu’il s’agit d’une nouvelle étape vers l’adhésion au TPP, qui réunit le Japon, le Canada, l’Australie, le Vietnam, la Nouvelle-Zélande, le Singapour, le Mexique, le Pérou, le Brunei, le Chili et la Malaisie, et supprime 95% des droits de douane entre ses membres.

L’adhésion au TPP est devenue le principal objectif commercial post-Brexit de la Grande-Bretagne après que les perspectives d’un accord rapide et complet avec les Etats-Unis se sont estompées. La Grande-Bretagne espère devenir membre d’ici la fin de l’année 2022.

(Reportage William James et Praveen Menon; version française Camille Raynaud)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter