Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Grande-Bretagne dévoile des modifications législatives visant à minimiser l’impact des grèves

LONDRES (Reuters) – Le gouvernement britannique a dévoilé jeudi des modifications à apporter à la loi en vigueur afin de pouvoir permettre aux entreprises d’engager des travailleurs temporaires afin de minimiser l’impact des grèves.

Une grève des cheminots britanniques d’une ampleur inédite en 30 ans a débuté mardi pour protester contre le gel des salaires et des suppressions d’emplois.

Les cheminots devraient manifester à nouveau jeudi, après que les discussions visant à résoudre la situation se sont terminées sans qu’aucun accord ne soit trouvé. Une troisième journée d’action est prévue samedi.

Le gouvernement a annoncé qu’il supprimerait les restrictions relatives au recours aux travailleurs intérimaires qualifiés durant une grève.

« Les syndicats tiennent encore une fois le pays en otage en paralysant les services publics et les entreprises. La situation actuelle est intenable », a estimé le secrétaire d’Etat aux Affaires, à l’Energie et à la Stratégie industrielle du Royaume-Uni, Kwasi Kwarteng.

« Revenir sur ces mesures qui datent des années 1970 permettra aux entreprises de recourir rapidement aux services de personnel qualifié, tout en permettant aux gens de vivre leur vie sans qu’elle ne soit interrompue, et à l’économie de tourner. »

Les entreprises devront s’assurer que les travailleurs temporaires qu’elles engageront sont qualifiés pour les postes auxquels ils seront nommés, a ajouté le gouvernement.

Ces modifications, qui doivent encore être adoptées par le Parlement, s’appliqueront à tous les secteurs en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles, et entreront en vigueur dans les semaines qui viennent, a précisé le gouvernement.

Le gouvernement a également indiqué qu’il augmenterait le montant maximal des dommages et intérêts que les tribunaux peuvent demander à un syndicat lorsqu’une grève est jugée illégale. Pour les plus grands syndicats, le montant maximal des dommages et intérêts passerait de 250.000 à 1 million de livres (290.000 à 1,15 million d’euros).

(Reportage Kylie MacLellan; version française Camille Raynaud)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI5M043-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter