Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Covid-19 : Giuseppe Conte interrogé sur les mesures prises face à l’épidémie

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a témoigné vendredi par appel vidéo devant les procureurs, qui cherchaient à vérifier si le gouvernement a ou non été trop lent pour confiner les premières villes touchées par l’épidémie de coronavirus.

Selon des responsables du bureau de M. Conte, le Premier ministre s’est exprimé depuis sa résidence officielle à Rome, tandis que la procureure principale Maria Cristina Rota a parlé depuis Bergame, une ville italienne durement touchée située à l’est de Milan.

L’enquête de la procureure Rota cherche à déterminer si les villes de Nembro et d’Alzano Lombardo, toutes deux situées dans la même région que Milan et Bergame, auraient dû être confinées plus tôt. Ces villes ont compté certains des premiers cas de coronavirus en Italie, mais n’ont pas fait partie du premier groupe de villes mises en quarantaine.

Le 23 février, le gouvernement a placé 11 municipalités en confinement, mais cette liste ne comprenait pas Nembro et Alzano Lombardo, qui n’ont été mises en quarantaine que lorsque la zone placée sous confinement a été étendue à la majeure partie du nord de l’Italie le 8 mars. Le confinement a ensuite été étendu à toute l’Italie deux jours plus tard.

Cette semaine, répondant aux questions sur le témoignage de vendredi avec la procureure Rota, M. Conte a déclaré aux journalistes qu’il « répondrait sereinement sur tous les faits dont il a connaissance ».

Le 4 mai, l’Italie a commencé à assouplir les mesures de confinement mises en place en mars et les habitants ne sont autorisés à voyager entre les régions que depuis le 2 juin. La plupart des informations mesurant la gravité de la pandémie de coronavirus en Italie -notamment le taux de mortalité, le taux d’infection et le nombre de patients dans les unités de soins intensifs- se sont régulièrement améliorées depuis fin avril.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter