Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Coronavirus en Italie : « Dieu nous parle », dit le pape François

Je soutiens le Journal Chrétien

En Italie, vent de panique et efforts collectifs pour conjurer le « mauvais sort » du Coronavirus se côtoient au quotidien. Pour l’heure, la population qui apprécie les nombreuses mesures prises par le gouvernement aux plans sanitaire et économique (25 milliards d’euro de fonds extraordinaires annoncé ce mercredi par le Président du Conseil Giuseppe Conte), suit les conseils comme des enfants obéissants.

En début de semaine, le conseil des ministres a annoncé un train de mesures préventives, pouvant être considérées comme restreignant les libertés publiques. Dès leur entrée en vigueur mardi matin, un couple de jeunes italiens 25 et 20 ans, en provenance de la ville de Parme, qui entendaient fuir leur ville classée « rouge », et tentaient de se rendre en « vacances » à Madrid, ont été interpelé par la police sur la route de l’aéroport de Bologne, avant d’être dénoncés à la justice pour atteinte à la santé publique. Le couple risque 3 mois de prison ferme, une amende de 207 euros, ou, en cas de gravité (s’ils étaient porteurs du virus), jusqu’à cinq ans de prison ferme.

« Ite missa est »

Toutefois, le décret du Premier ministre Giuseppe Conte qui énumère les mesures prises par son gouvernement pour contraster le Coronavirus, signifiait que des évènements et attroupements populaires étaient proscrits, parce que susceptibles éventuellement de favoriser la propagation du virus à grande échelle. Parmi ces évènements populaires figure la « sainte messe » et les autres cultes religieux. Jusqu’au 3 avril basiliques, cathédrales, synagogues et chapelles italiennes resteront donc peu ou pas fréquentées. D’ailleurs, considérant le pays comme étant traditionnellement catholique, la mesure « interdisant » la messe est clairement énoncée dans le document d’information élaborée par les autorités sanitaires sous la forme des « FAQ » et approuvées par le gouvernement de Rome. On peut y lire : « Puis-je aller à la messe ? » Réponse : « Non. Tu dois rester à la maison et sortir uniquement en cas de nécessité. »

Pendant ce temps, le Pape François dont l’état de santé a, pendant quelques jours, préoccupé les fidèles, est sorti de son silence pour « donner la ligne » aux chrétiens. Et il a choisi un petit quotidien provincial « IL Mattino di Padova » pour passer le message, en hommage à la ville de Padoue et toute la Région du Veneto don la capitale est Venise, ville essentiellement historique et donc touristique, vit un véritable drame depuis le début de l’année 2020, après les inondations de Janvier qui ont mis la ville en état d’urgence économique.

« Dieu nous parle »

« Les souffrances et la mort que vous vivez, comme dans d’autres régions d’Italie à cause du virus, sont pour moi un motif de prière et de proximité humaine. », a écrit le « Saint-Père » qui a instruit aux fidèles de respecter les mesures édictées par les autorités : « C’est aussi la raison de l’espérance chrétienne : même dans ces moments, Dieu nous parle. C’est à l’homme de savoir saisir, à l’intérieur de cette voix, un guide pour continuer à construire, ici-bas, un morceau du Royaume de Dieu ».

Le message du Pape a été écrit sous forme de lettre adressée au directeur de « Il Mattino di Padova », Paolo Possamai, dans laquelle le chef de l’Église catholique romaine, a annoncé que les méditations du traditionnel chemin de Croix du vendredi Saint, qui se déroule chaque année au Colisée, ont été écrites cette fois, par la paroisse de la maison d’arrêt «Due Palazzi » de la ville de Padoue.

« Cette situation dangereuse est, cependant, aussi l’occasion de voir de quoi sont capables des hommes et des femmes de bonne volonté, je pense à ceux qui, en ces jours, travaillent dur : le personnel médical et paramédical avant tout. La bonne volonté – a ajouté le Pape -, toujours combinée avec un fort sens des responsabilités et une collaboration avec les autorités compétentes appropriées, devient une valeur ajoutée dont le monde a extrêmement besoin », a-t-il conclu.

Selon les statistiques du viminale (ministère de l’Intérieur), reprises par Wikipédia, la religion la plus répandue en Italie est le christianisme, présent depuis l’époque apostolique. Selon la même enquête statistique de 2017 notamment, 74,4% des Italiens (soit environ 45 millions de personnes), se sont déclarés adhérentes au catholicisme en novembre 2017 ; les non-religieux suivent avec 22,6% (environ 13 millions de personnes), et les fidèles des autres religions qui représentent ensemble 3,0%. Toutefois, il existe plusieurs autres confessions chrétiennes : en 2017, il y avait environ 2 millions de fidèles orthodoxes, pour la plupart récemment immigrés de pays comme la Moldavie et la Roumanie ; environ 700 000 protestants, puis les “témoins de Jéhovah” estimés à environ 250 000 membres et les mormons qui représenteraient environ 24 000 fidèles. D’origine ancienne, la communauté juive italienne compterait aujourd’hui environ 35 000 membres. Tous devront prier à la maison. Afin d’invoquer la clémence divine contre le Coronavirus.

Jean Claude Mbédé Fouda,
Journaliste à Milan

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Je fais un don

Votre don est déductible d’impôt à hauteur de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
Soutenir le Journal Chrétien, c’est aider au développement d’un média affranchi de toute influence mondaine ; c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Chaque donateur bénéficie d’une réduction d’impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Comment nous soutenir?

Vous pouvez nous soutenir par:

1. carte bancaire ou par prélèvement automatique

Faites votre paiement par carte bancaire ou par prélèvement automatique  ici.

2. virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’ils soient éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :

J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris
IBAN : FR1240031000010000388072S04
BIC : CDCGFRPPXXX

3. chèque

Vous pouvez choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

4. Paypal (sans déduction fiscale)

Vous pouvez également effectuer votre don par Paypal.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour