Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Londres demande à l’UE d’étaler les contrôles avec l’Irlande du Nord – BBC

Soutenez bible.audio

LONDRES (Reuters) -La gouvernement britannique a demandé à l’Union européenne de lui donner plus de temps pour résoudre le problème de la frontière nord-irlandaise, en proposant de mettre en place progressivement des contrôles douaniers sur certains échanges de produits alimentaires entre l’Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni à partir d’octobre, a rapporté lundi la BBC.

Cette information suscite l’inquiétude de l’Irlande, qui soupçonne le gouvernement de Boris Johnson de vouloir modifier l’accord de Brexit, indique la radiotélévision irlandaise (RTE).

Après la sortie effective du Royaume-Uni de l’Union européenne en début d’année, des contrôles douaniers ont été instaurés sur certaines marchandises expédiées de Grande-Bretagne vers l’Irlande du Nord, conformément aux dispositions prévues par l’accord sur le Brexit.

Ce protocole a pour but d’éviter le rétablissement d’une frontière physique entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, restée dans l’UE, mais il a contribué à réveiller des tensions communautaires dans la province britannique, où les unionistes refusent toute différence de traitement avec le reste du Royaume-Uni.

Afin d’éviter des problèmes d’approvisionnement en Irlande du Nord, le gouvernement de Boris Johnson a décidé en mars de prolonger jusqu’en octobre un moratoire sur ces contrôles douaniers. L’Union européenne a dénoncé une initiative unilatérale contraire à l’accord de Brexit et des discussions ont été engagées entre les deux parties.

Selon la BBC, la Grande-Bretagne demande désormais à l’UE d’introduire progressivement des contrôles : ceux sur les produits à base de viande fraîche pourraient commencer à partir d’octobre avant de s’étendre aux produits laitiers, aux plantes et au vin à partir de la fin janvier 2022.

Un porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé que la Grande-Bretagne souhaitait que des solutions soient trouvées rapidement et a appelé l’UE à adopter une « approche fondée sur le risque » pour le commerce avec l’Irlande du Nord.

Les informations diffusées lundi par la BBC font maintenant craindre à l’Irlande que le Royaume-Uni ne s’engage dans une réécriture complète du protocole sur l’Irlande du Nord, rapporte RTE, d’autant que le négociateur britannique David Frost a jugé la semaine dernière que ce protocole n’était pas viable sur le long terme.

« Dublin craint maintenant que Londres pousse pour une réécriture complète du protocole, au-delà du simple ajout d’éléments de flexibilité le temps des discussions techniques en cours avec la Commission européenne », rapporte la RTE.

Le Premier ministre irlandais, Micheál Martin, a cependant déclaré qu’il n’avait pas eu le sentiment lors de sa rencontre avec Boris Johnson que Londres voulait remanier les accords commerciaux.

« Nous avons été et sommes toujours très clairs sur le fait qu’il s’agit d’un accord international, que des engagements ont été pris et qu’il doit être appliqué, et que les processus qu’il contient doivent également être appliqués », a dit Micheál Martin, interrogé sur l’article de la BBC.

(Guy Faulconbridgeversion française Bertrand Boucey et Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault et Jean-Stéphane Brosse)

tagreuters.com2021binary_LYNXNPEH4G089-FILEDIMAGE

Recevez un message biblique par jour

L’équipe du Journal Chrétien envoie un message biblique chaque matin pour vous aider à bien démarrer la journée. Ces messages vous sont proposés en partenariat avec l’application de ressources bibliques Bible.audio à télécharger ici.

Nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter