Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Allemagne convoque une conférence sur la Libye à Berlin

Télécharger l'application du Journal Chrétien

L’Allemagne a invité les grandes puissances mondiales à participer dimanche à une conférence sur le conflit en Libye, peu après que le commandant de l’Armée nationale libyenne, Khalifa Haftar, a quitté la table de pourparlers de paix organisés à Moscou sans avoir signé d’accord avec le Premier ministre Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d’union nationale libyen soutenu par l’ONU.

L’Allemagne a invité les grandes puissances mondiales à participer dimanche à une conférence sur le conflit en Libye, selon un communiqué du gouvernement fédéral allemand mardi.

Cette conférence rassemblera des représentants venus des Etats-Unis, de Russie, du Royaume-Uni, de France, de Chine, des Emirats arabes unis, de Turquie, de République du Congo, d’Italie, d’Egypte et d’Algérie. L’ONU, l’Union européenne, l’Union africaine et la Ligue arabe seront également représentées, précise le communiqué.

La chancelière allemande Angela Merkel convoque cette conférence après consultation avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, selon le communiqué.

« Afin de soutenir les efforts du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et de l’envoyé spécial des Nations unies (et chef de la Mission d’appui de l’ONU en Libye) Ghassan Salamé en faveur d’un processus de réconciliation et d’une Libye souveraine, la chancelière Merkel convoquera une conférence sur la Libye dimanche à Berlin », a déclaré sur Twitter le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

Le communiqué rappelle que l’Allemagne héberge déjà un processus de consultation sur le conflit libyen depuis septembre 2019, un processus qui a permis de soutenir le travail de MM. Guterres et Salamé. L’objectif est de soutenir les efforts de l’ONU en vue d’une Libye souveraine et d’un processus de réconciliation en Libye, par l’intermédiaire d’un groupe d’Etats et d’organisations internationales.

L’Allemagne a annoncé cette conférence peu après que le commandant de l’Armée nationale libyenne, Khalifa Haftar, a quitté la table de pourparlers de paix organisés à Moscou sans avoir signé d’accord avec le Premier ministre Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d’union nationale libyen soutenu par l’ONU.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré mardi qu’il était optimiste quant à la possibilité de conclure un accord pour résoudre le conflit libyen ce week-end.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter