Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Auschwitz: « Je ressens une honte profonde », dit Angela Merkel

Télécharger l'application du Journal Chrétien

OSWIECIM, Pologne (Reuters) – Angela Merkel s’est rendue vendredi au mémorial d’Auschwitz où elle a dit ressentir une « honte profonde ».

Vêtue de noir, la chancelière, qui effectuait sa première visite à ce titre, a assuré que les crimes commis dans ce camp d’extermination du sud de la Pologne feraient à jamais partie de l’histoire allemande.

« Ce site nous oblige à garder la mémoire. Nous devons nous souvenir des crimes qui ont été commis ici et les nommer clairement (…) Je ressens une honte profonde face aux crimes barbares commis ici par des Allemands », a-t-elle déclaré aux côtés du Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki.

La chancelière allemande n’a pas hésité par le passé à reconnaître la responsabilité de l’Allemagne dans les atrocités commises durant la Seconde Guerre mondiale. Sa visite du camp d’extermination d’Auschwitz lui permet toutefois de s’inscrire avant la fin de son mandat dans la lignée de ses prédécesseurs, qui se sont tous rendus sur le site en Pologne. /Photo prise le 6 décembre 2019/REUTERS/Kacper Pempel

Au nom du gouvernement fédéral et des 16 Länder, la chancelière a fait un don de 60 millions d’euros pour contribuer à la conservation du site où 1,1 million de personnes, essentiellement des Juifs, ont été tuées.

« Nous sommes confrontés aujourd’hui à un racisme inquiétant, à une intolérance croissante et à une vague de crimes haineux », a-t-elle poursuivi. « Nous assistons à une remise en cause des valeurs fondamentales de la démocratie et à un dangereux révisionnisme instrumentalisé aux dépens de certaines communautés ».

« Nous sommes particulièrement attentifs à l’antisémitisme, qui menace les Juifs en Allemagne, dans l’Union européenne et au-delà. Auschwitz était un camp d’extermination allemand, géré par des Allemands. Il est important pour moi d’insister sur ce fait. Il est important de nommer clairement les coupables – ce sont nous, les Allemands. Nous le devons aux victimes et à nous-mêmes », a-t-elle ajouté.

La visite de Merkel coïncidait avec le dixième anniversaire de la fondation Auschwitz.

Le camp d’Auschwitz a été construit et utilisé par les nazis après l’invasion de la Pologne en 1939. Le pays abritait alors la plus grande communauté juive d’Europe, avec 3,2 millions de personnes. Plus de trois millions d’entre elles ont été exterminées par les nazis, ce qui représente la moitié du bilan de la Shoah.

 

(Wojciech Zurawski et Andreas Rinke, version française Jean Terzian et Jean-Philippe Lefiefn édité par Simon Carraud)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Mémorial d'Auschwitz

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter