Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

La police birmane réprime les manifestations, une femme blessée par balle

(Reuters) – La police birmane a violemment réprimé les manifestations contre le coup d’Etat militaire du 1er février dans plusieurs villes du pays, samedi, et une femme a été blessée par balle, rapportent les services ambulanciers et des médias locaux.

La Birmanie est le théâtre d’importantes manifestations depuis la prise de pouvoir de la junte militaire qui a placé en détention la dirigeante élue Aung San Suu Kyi ainsi que plusieurs membres de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND).

L’incertitude grandit sur le lieu où se trouve Aung San Suu Kyi après que le site internet indépendant d’information Myanmar Now cite des représentants de la LND disant qu’elle aurait été déplacée cette semaine vers un lieu de détention inconnu.

De nouvelles manifestations ont eu lieu samedi mais la police avait été massivement déployée pour les empêcher à Rangoun et dans d’autres villes du pays, arrêtant les personnes qui commençaient à se rassembler dans les lieux de contestation habituels. Plusieurs journalistes et des dizaines de protestataires ont été interpellés.

A Monwya, une ville du centre du pays, une femme a été blessée par balle par la police, ont annoncé les services hospitaliers. Trois médias birmans avaient auparavant rapporté qu’elle avait succombé à ses blessures. La police n’a pas répondu aux sollicitations de Reuters.

Un habitant de Monwya contacté par Reuters avait auparavant déclaré que les forces de l’ordre utilisaient des canons à eau pour repousser les manifestants.

A Rangoun, la police a eu recours à des grenades assourdissantes et lacrymogènes et a tiré en l’air pour disperser les manifestants. Des scènes similaires ont été décrites dans la deuxième ville du pays, Mandalay.

L’envoyé de la Birmanie aux Nations Unies a relayé l’appel du gouvernement d’Aung San Suu Kyi samedi à « utiliser tous les moyens nécessaires contre l’armée birmane et ramener la sécurité au peuple birman. »

L’envoyée spéciale des Nations Unies en Birmanie, Christine Schraner Burgener, a elle aussi appelé à un « signal de soutien de la démocratie » collectif de la part des pays membres, avant de déclarer qu’aucun pays ne devrait reconnaître ou légitimer la junte militaire.

Le régime est de plus en plus isolé sur la scène internationale. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont adopté des sanctions ciblées contre des militaires et la Banque mondiale a annoncé jeudi qu’elle suspendait ses versements au pays.

(Bureau de Reuters, Robert Birsel; version française Camille Raynaud et Tangi Salaün)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH1Q06E-FILEDIMAGE

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter