Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Iran est sérieux dans les négociations sur le nucléaire, dit Raisi

Télécharger l'application du Journal Chrétien

L’Iran est sérieux dans ses négociations portant sur la relance de l’accord sur le nucléaire avec les puissances occidentales réunies à Vienne, a déclaré samedi le président iranien Ebrahim Raisi selon des médias d’Etat, alors que le principal négociateur de Téhéran a indiqué que d’importantes divergences subsistaient.

Les discussions visant à relancer l’accord de 2015 sur le nucléaire ont repris jeudi à Vienne dans un contexte tendu. Des diplomates de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Russie et de la Chine servent de médiateurs entre les Etats-Unis et l’Iran, qui refusent tout contact direct.

Une source européenne, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a suggéré vendredi que l’Iran avait accepté de reprendre les pourparlers là où ils s’étaient arrêtés en juin. Les responsables iraniens ont démenti cette information.

Dans le cadre de l’accord initial, rompu en 2018 par le président Donald Trump, l’Iran s’était engagé à limiter son programme nucléaire en échange d’une levée des sanctions imposées par les Etats-Unis, l’Union européenne et les Nations unies.

« Le fait que nous ayons présenté le texte de la proposition de l’Iran aux parties négociatrices montre que nous sommes sérieux dans les discussions, et si l’autre partie est également sérieuse en ce qui concerne la suppression des sanctions (américaines), nous parviendrons à un bon accord », a déclaré Ebrahim Raisi selon des propos rapportés par l’agence de presse IRNA.

Mais le principal négociateur iranien a déclaré samedi que plusieurs questions restaient en suspens dans les pourparlers de Vienne.

« Il reste plusieurs points de divergence qui nécessitent une prise de décision à haut niveau et ceux-ci sont toujours sur la table sans être résolus », a déclaré Ali Bagheri Kani à la chaîne publique Press TV.

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a déclaré samedi, en marge d’un sommet à Liverpool avec ses homologues du G7, qu’il n’y avait pas eu de progrès dans les discussions sur le nucléaire iranien lors des derniers jours.

« Le temps presse », a-t-elle prévenu.

(Reportage bureau de Dubai, avec Humeyra Pamuk à Liverpool, Blandine Hénault pour la version française)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter