Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Peine de mort : la Chine exécute l’ancien patron Lai Xiaomin

Condamné à mort en début d’année, l’ancien patron chinois Lai Xiaomin a été exécuté le vendredi 29 janvier. Il était notamment accusé de polygamie, de corruption et de malversations financières.

 C’est dans la matinée du 29 janvier 2021 que Lai Xiaomin, ancien patron de fonds d’investissemnt, a été exécuté suite à sa condamnation prononcée depuis le mardi 5 janvier. Cette annonce officielle a été faite par la télévision publique chinoise (la CCTV, ndlr), mais celle-ci n’a pas donné de précision sur le mode d’exécution.
L’ancien grand dirigeant avait été reconnu coupable de polygamie, de corruption et de malversations financières. Dans son jugement, la justice de Tianjin avait évoqué des montants « extrêmement importants, des circonstances particulièrement graves et des intentions extrêmement malveillantes. » Il s’agirait de pots-de-vin avoisinant les 215 millions d’euros, en plus de treize autres millions que le prévenu aurait tenté d’acquérir. Par ailleurs, Lai Xiaomin était accusé de détournement de fonds publics à hauteur de 3,1 millions d’euros…

Outre ces scandales financiers qui sont très sévèrement punis par le Parti communiste –la preuve–, l’homme de 58 ans était également accusé de « polygamie », une pratique très réprouvée en Chine. La loi du 1er mai 1950 l’a d’ailleurs complètement abolie : faisant obligation d’informer les épouses de leur droit de s’abstraire de ce régime matrimonial, sans obligation pour elles de le faire. Ainsi, Lai Xiaomin a été reconnu coupable « d’avoir vécu longtemps avec plusieurs femmes » en dehors de son mariage, et d’y avoir procréé et entretenu des enfants « illégitimes ».

Quelques jours après sa condamnation, l’ancien magnat du groupe China Huarong Asset Management était passé en direct sur la CCTV, pour y faire des aveux filmés. L’on découvrait alors des images de coffres-forts et d’armoires remplis d’argent. Ainsi que des lingots d’or, des voitures de luxe et moult objets de très grande valeur. L’accusé s’était pourtant dit prêt à tout rembourser, déclarant n’avoir dépensé qu’une infime partie de son pactole.

Quoi qu’il en soit, la mise à mort a été faite dans la matinée du vendredi 29 janvier, aux aurores. La lutte anti-corruption est très populaire auprès de l’opinion publique chinoise, et le président Xi Jinping en a fait l’un de ses chevaux de bataille depuis 2012. On estime qu’à date, près d’un million de cadres du PCC (parti communiste chinois, ndlr) ont déjà été sanctionnés.
En septembre dernier, le président rappelait aux hauts dirigeants économiques chinois de « s’unir autour du parti communiste ». C’était quelques temps avant la disparition subite du milliardaire Jack Ma, propriétaire d’Alibaba. Celui-ci avait osé critiquer la politique économique de Pékin, pour finalement réapparaître… deux mois plus tard !

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter