Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Arménie: Arrestation de manifestants qui réclamaient la démission du Premier ministre

Télécharger l'application du Journal Chrétien

TBILISSI (Reuters) – La police a arrêté jeudi des dizaines de manifestants qui ont défilé et bloqué des rues à Erevan, la capitale de l’Arménie, pour demander la démission du Premier ministre Nikol Pachinian, critiqué pour sa gestion de la crise du Haut-Karabakh.

Sur des images de télévision, on peut voir les forces de l’ordre empoigner des manifestants et les pousser dans des fourgons. La police a fait état de 49 arrestations à la mi-journée.

L’Arménie est depuis dimanche le théâtre de manifestations à l’initiative de l’opposition, qui accuse Nikol Pachinian de vouloir brader le Haut-Karabakh, province autoproclamée indépendante du Caucase du Sud que se disputent Erevan et l’Azerbaïdjan depuis trente ans.

Nikol Pachinian est vivement critiqué pour avoir accepté un cessez-le-feu négocié par la Russie à la suite d’une guerre de six semaines en 2020 entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui a tourné à l’avantage de Bakou.

En avril dernier, il a provoqué la colère de l’opposition en déclarant que la communauté internationale exhortait l’Arménie à « réduire ses exigences » en ce qui concerne le statut du Haut-Karabakh.

L’Azerbaïdjan a déclaré le mois dernier qu’elle était prête à négocier un traité de paix avec l’Arménie, mais qu’Erevan devait renoncer à toute revendication sur son territoire.

Nikol Pachinian, qui dit avoir accepté le cessez-le-feu de 2020 pour éviter de nouvelles pertes, a insisté sur le fait qu’il ne signerait aucun accord de paix avec l’Azerbaïdjan sans consulter les Arméniens du Haut-Karabakh.

La Russie est un proche allié de l’Arménie. Interrogé sur la position de Moscou concernant les manifestations, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré qu’il s’agissait d’une question interne à l’Arménie.

(Reportage Reuters, version française Lou Phily)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI440NL-BASEIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter