Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Musique : la succession de Prince enfin ouverte !

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Après six années de bataille juridique, les héritiers de Prince vont enfin pouvoir bénéficier de son patrimoine. Le chanteur était décédé en 2016 sans avoir rédigé de testament…

Ça y est, la succession du chanteur Prince, mort en 2016 à l’âge de 57 ans, peut enfin être ouverte. La bataille juridique aura finalement duré six ans, des années durant lesquelles il fallait évaluer le patrimoine exact de l’artiste, ainsi que ses réels ayants droit.
Ce patrimoine avait dans un premier temps été estimé à 82,3 millions de dollars, avant que l’IRS (Internal Revenue Service), l’agence fiscale américaine, ne le réévalue à 163,2 millions de dollars. C’est finalement le montant de 156,4 millions de dollars qui sera retenu par les parties, les héritiers de la star étant impatients de rentrer définitivement dans leurs droits.

Prince, icône de la musique pop dans les années 1980 et 1990, était décédé en avril 2016, à la suite d’une overdose accidentelle de Fentanyl. Sans testament, son décès avait alors ouvert une procédure judicaire pour régler la question de sa succession (il n’a pas laissé d’enfants, NDLR), laquelle a suscité d’énormes convoitises parfois farfelues. On a notamment vu une femme prétendre s’être mariée avec le chanteur en secret, à Las Vegas. Il y a aussi eu un musicien méconnu du grand public, qui a prétendu que Prince lui avait promis, lors d’une tournée, de lui léguer l’intégralité de ses biens après sa disparition […]

C’est finalement un juge de l’Etat du Minnesota, aux États-Unis, qui va régler la question des héritiers en 2017. Il va désigner Omarr Baker, Alfred Jackson, Sharon Nelson, Norrine Nelson, John R. Nelson et Tyka Nelson comme successeurs, les frères et sœurs du défunt. Trois d’entre eux cèderont leurs droits à la maison d’édition Primary Wave en 2020, ou exactement les lui vendront. Ce sont donc les héritiers restant qui ont poursuivi la bataille juridique jusqu’à ce dénouement final, et l’évaluation définitive du patrimoine exact de l’ancienne vedette internationale.

L’administrateur de cette succession, en la personne morale de Comerica Bank & Trust, est donc chargé de mettre en application ce partage à partir des prochaines semaines. L’héritage comprend à la fois des biens immobiliers, le catalogue légendaire du chanteur ainsi que sa chambre forte remplis d’enregistrements inédits qui sortiront prochainement à titre posthume.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Cet article a été publié sur www.chretiens.info

Je fais un don

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter