Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Dons

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Kamala Harris, chrétienne protestante, première vice-présidente des Etats-Unis

L’histoire retiendra que Kamala Devi Harris, chrétienne protestante de la Third Baptist Church de San Francisco, est la première femme (noire) devenue vice-présidente des Etats-Unis après la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine de 2020.
Kamala Harris est née le 20 octobre 1964 à Oakland, dans l’Etat de Californie. Son père Donald J. Harris est un économiste et professeur émérite à l’université Stanford, originaire de la Jamaïque, venu aux États-Unis en 1961 pour faire un doctorat à l’université de Californie à Berkeley. Sa mère Shyamala Gopalan est une biologiste et oncologue spécialiste du cancer du sein, originaire du Tamil Nadu en Inde et venue aux États-Unis en 1960 pour faire un doctorat d’endocrinologie à l’université Stanford.

Enfance

Kamala Harris grandit à Oakland, en Californie. Ses parents se séparent lorsqu’elle a sept ans et Kamala vit à Montréal de 1976 à 1981, avec sa sœur et sa mère, cette dernière ayant obtenu un poste à l’Hôpital général juif et un emploi d’enseignante à l’université McGill.

Scolarité

Elle poursuit ses études primaires dans une école francophone, puis entame des études secondaires au Canada à la Westmount High School à Westmount, Québec, où elle obtient un diplôme de fin d’études en 1981.

Elle revient aux États-Unis, à Washington, où elle intègre un cursus en science politique à l’université Howard suivi d’une inscription à l’École de droit Hastings de l’université de Californie. Elle intègre le barreau de Californie en 1990.

Vie personnelle

Elle épouse en 2014 l’avocat Douglas Emhoff, qui a deux enfants d’un premier mariage.

Elle est chrétienne baptiste, membre de la Third Baptist Church de San Francisco, affiliée aux Églises baptistes américaines.

Vie professionnelle

Kamala Harris débute sa carrière en tant qu’adjointe au procureur de district du comté d’Alameda de 1990 à 1994. En 1994, elle est nommée par le président de l’Assemblée de l’État de Californie, Willie Brown, à des charges hautement rétribuées à la cour d’appel de l’assurance chômage et à la commission de l’assurance médicale (California Medical Assistance Commission).

Procureure du district de San Francisco

En 2003, elle est élue procureure du district de San Francisco face à Terence Hallinan et Bill Fazio, avec 56% des voix, devenant la première procureure de district de couleur de Californie et la première femme à occuper cette fonction à San Francisco.

Procureure générale de Californie

En 2010, elle est élue procureure générale de Californie et réélue en 2014 pour un second mandat. Elle est la première femme à occuper ce poste.

Sénatrice des États-Unis

Kamala Harris prête serment en tant que sénatrice des États-Unis le 3 janvier 2017, devant le vice-président Joe Biden et sa famille. Elle devient la première sénatrice américaine d’origine indo-américaine et la deuxième sénatrice afro-américaine après Carol Moseley-Braun. Lors de son accession au Sénat, elle entre à la commission du renseignement et à la commission sur la sécurité intérieure et les affaires gouvernementales. L’année suivante, elle siège à la commission sur la justice. Grâce à son expérience de procureure, elle se fait remarquer pour ses échanges musclés avec des membres de l’administration Trump, à l’image de Jeff Sessions et Brett Kavanaugh.

Candidate à l’investiture démocrate

Le 21 janvier 2019, Kamala Harris annonce sa candidature à l’investiture démocrate. Cette déclaration entraîne une hausse forte et rapide des intentions de vote en sa faveur.

Le 3 décembre, elle annonce le retrait de sa candidature, évoquant un manque de moyens financiers.

En mars 2020, elle apporte son soutien à Joe Biden bien qu’elle indique croire aux accusations d’agressions sexuelles portées à son encontre.

Candidature à la vice-présidence

Lorsque Joe Biden devient le candidat présumé du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de 2020, elle fait rapidement figure de favorite pour être désignée candidate démocrate à la vice-présidence. Le 11 août 2020, Joe Biden confirme qu’il la désigne pour être sa colistière. Elle est la troisième femme (après la démocrate Geraldine Ferraro en 1984 et la républicaine Sarah Palin en 2008) candidate à la vice-présidence de l’un des deux grands partis américains, ainsi que la première personne afro-américaine et la première personne asio-américaine. Elle devient aussi le premier candidat sur un ticket du Parti démocrate à représenter un État de la côte ouest des États-Unis. Pendant la campagne électorale, Donald Trump, rappelant ses origines indiennes et jamaïcaines, déclare à son sujet : « Kamala Harris ne pourrait jamais devenir la première femme présidente, ce serait une insulte à notre pays ».

Vice-présidente des États-Unis

Suite à l’élection du 3 novembre 2020, et après 4 jours de suspense, Joe Biden est annoncé le 7 novembre comme ayant assez de grand électeurs pour être élu 46e président des États-Unis, ce qui fait de Kamala Harris la première vice-présidente noire et indo-américaine des États-Unis.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter