Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Les acteurs politiques tchadiens en quête d’un modèle de transition consensuel

Après les obsèques nationales à N’Djaména de l’ancien président tchadien, Idriss Déby Itno, le 23 avril 2021 et son inhumation dans sa terre natale d’Amdjarass, le modèle de transition qui doit déboucher sur le passage du pouvoir à un gouvernement civil est en discussion.

Le rôle de premier plan dévolu actuellement au Conseil militaire de transition, dirigé le fils du président défunt, est rejeté par une partie de la classe politique.

Les présidents du Niger et de la Mauritanie, Mohamed Bazoum et Mohamed Ould Ghazouani, instruits par le G5-Sahel, ont entrepris des consultations avec les acteurs politiques tchadiens. Cette démarche est justifiée par un manque « d’initiative de médiation politique venant d’Afrique centrale » depuis le décès du président Déby. Dès lors, ce sont le G5-Sahel et l’Union africaine qui se mettent en première ligne dans la définition des contours du processus de gestion de la transition tchadienne. Avec la France dans le rôle stratégique de garant dudit processus.

Après une première rencontre avec une trentaine de leaders politiques de différents bords le 24 avril à N’Djaména, quelques pistes se dégagent pour l’organisation de la transition. Celle-ci devrait être civilo-militaire, inclusive notamment avec toutes les composantes de la société tchadienne, issue d’un dialogue interne et réalisée dans un délai n’excédant pas 18 mois. Les institutions de transition devront émaner d’un dialogue national et avoir pour mission de rédiger une nouvelle condition et d’organiser les élections.

Pour la plupart des leaders de l’opposition au régime d’Idriss Déby Itno, c’est le modèle malien de transition qui est souhaité. Avec un exécutif dirigé par un civil, secondé d’un militaire chargé des questions sécuritaires et un gouvernement civil. C’est sans doute ce qui a fait dire à un conseiller du président français, Emmanuel Macron, cité par la Radio France Internationale (RFI) que « tout le monde est conscient que le volet civil de la transition devra avoir des pouvoirs importants et qu’il faudra avoir un équilibre satisfaisant entre le Conseil militaire de transition et le dispositif civil qui se mettra en place ».

Du côté des politico-militaires, c’est également « une solution politique aux problèmes tchadiens » qui est souhaitée comme l’a dit à RFI le chef du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), Mahamat Mahadi Ali. « Depuis cinq ans, nous avons toujours dit et répété que les problèmes du Tchad doivent être résolus autour d’une table ronde inclusive, mais nous nous sommes heurtés devant le refus catégorique du régime d’Idriss Déby. Nous sommes d’accord pour un cessez-le feu, pour une solution politique. Aujourd’hui, il faut qu’il y ait une place pour un dialogue national inclusif qui doit inclure toutes les composantes politiques de la vie tchadienne ».

Ainsi, quand bien même le débat est engagé autour de la gestion du processus de transition au Tchad, rien n’est encore véritablement acté. Et la réalité du pouvoir demeure entre les mains de l’Armée à travers le Conseil militaire de transition présidé par Mahamat Idriss Déby. Une source officielle citée par RFI le 24 avril 2021 avance néanmoins que « les contacts vont se poursuivre pour affiner les conditions du dialogue. C’est une course. Les acteurs politiques tchadiens ont tous bien conscience que le dialogue est indispensable pour éviter de compromettre la sécurité du Tchad ».

Yamingué Bétinbaye
Docteur en géographie

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter