Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le président de la junte s’est exprimé, les violents heurts qui secouent le pays sont éludés

Sa parole était attendue depuis qu’une junte militaire a pris le pouvoir à N’Djaména le 20 avril dernier. Le président du Conseil militaire de transition (CMT) s’est enfin adressé à la nation dans la journée du 27 avril 2021.

Le général Mahamat Idriss Déby, fils du défunt président Déby décédé il y a une semaine, a pris la parole au moment où de violentes manifestations secouaient le pays et en particulier la capitale N’Djaména.

Le président du Conseil militaire de transition a, au demeurant, rendu hommage au défunt président. Idriss Déby Itno « a donné son dernier souffle et sa vie pour préserver le Tchad de la menace des groupes terroristes, des partisans de la guerre et des complotistes de tout bord », a-t-il souligné d’entrée de jeu.

Le deuxième temps du message de Mahamat Idriss Déby est celui des explications. Il a pris le temps de justifier l’action de la junte militaire. « Face au péril qui menace encore le Tchad, qui est à nos frontières et qui pourrait compromettre gravement l’avenir de la Nation, les Forces de Défense et de Sécurité ont pris leurs responsabilités devant l’histoire et le peuple ».

De son point de vue, l’action de l’Armée, qui s’est aussitôt emparée du pouvoir, « obéit au souci cardinal de faire face à l’urgence absolue de devoir défendre notre Patrie contre l’agression qu’elle subissait, de préserver les acquis de paix et de la stabilité et de garantir l’unité et la cohésion nationale ».

Le président du CMT a aussi rappelé les rôles des trois organes définis par la charte de transition à savoir le Conseil militaire de transition, le gouvernement de transition et le Conseil national de transition. Ensuite, il a annoncé qu’un dialogue national inclusif sera organisé « qui n’éludera aucun sujet d’intérêt national ». L’objectif du processus étant celui « d’organiser des élections démocratiques, libres et transparentes dans les meilleurs délais ».

Alors que, le même 27 avril, de violents heurts étaient enregistrés à N’Djaména et dans quelques villes du Tchad avec une répression policière et militaire inédite contre des manifestants qui contestaient un pouvoir militaire aux relents dynastiques, le sujet a semblé être éludé par le président du CMT. « Chacune et chacun d’entre nous doit simplement comprendre que tout acte, toute attitude et tout comportement contraire à l’unité nationale, au vivre-ensemble et à la paix est un grave préjudice causé à la Nation », s’est-il contenté d’observer.

Mahamat Idriss Déby s’est également tourné vers les partenaires du pays. « Le Tchad a besoin de la communauté nationale et internationale pour réussir cette transition tant les défis sont immenses ». Un appel qui arrive à un moment où Emmanuel Macron clarifiait la position de la France vis-à-vis du processus de transition au Tchad. Le président français a condamné, au passage, « avec la plus grande fermeté, la répression des manifestations et des violences qui ont eu lieu à N’Djaména ».

La France et ses intérêts au Tchad ayant été directement visés par les manifestants du 27 avril 2021, le président Macron s’est voulu, on ne peut plus, très clair. « J’ai apporté mon soutien à l’intégrité et à la stabilité du Tchad très clairement à N’Djaména. Je suis pour une transition pacifique, démocratique, inclusive. Je ne suis pas pour un plan de succession. Et la France ne sera jamais aux côtés de celles et ceux qui forment ce plan. Le temps est venu de lancer un dialogue politique national ouvert à tous les Tchadiens. C’est ce qui est attendu aujourd’hui du Conseil militaire de transition et c’est la condition même de notre soutien ».

Yamingué Bétinbaye
Docteur en géographie

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter