Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

International Crisis Group fustige l’armée tchadienne, le gouvernement contre-attaque

International Crisis Group a rendu public, le 22 janvier 2021, son rapport Afrique n°298, intitulé « les défis de l’armée tchadienne ». Il propose un diagnostic de la Grande Muette tchadienne et avance quelques recommandations pour soutenir son fonctionnement.

Trois jours après cette publication, le gouvernement tchadien rejette en bloc ce rapport par la voix de son ministre en charge des Armées, le général Mahamat Abali Salah.

Les principales conclusions du rapport d’International Crisis Group se déclinent en trois points. D’abord, le document indique « l’armée tchadienne, souvent sollicitée par ses voisins et les partenaires occidentaux, est une pièce maitresse du dispositif contre le terrorisme au Sahel. Mais sa cohésion générale est faible, les tensions communautaires et les problèmes d’indiscipline y sont récurrents et, plus récemment, de nouvelles dissensions ont émergé en son sein. »

Le rapport souligne, ensuite, que « la question de l’armée se pose avec davantage d’acuité aujourd’hui, car le Tchad va traverser une période d’incertitude, avec à court terme une élection présidentielle organisée en 2021 dans un climat social tendu et, à moyen ou long terme, des risques de succession violente si le président devait quitter le pouvoir. »

Enfin, International Crisis Group soutient que « les autorités tchadiennes, appuyées par leurs partenaires internationaux, devraient rendre l’armée plus représentative et plus professionnelle, répondre aux mécontentements qui s’expriment et permettre un débat public sur le futur de l’armée nationale. Enfin, des garde-fous doivent être soutenus par les partenaires du Tchad pour décourager d’éventuelles violences en cas de vacance du pouvoir. »

D’emblée, aucun des éléments de contenu de ce rapport n’emporte l’adhésion des autorités tchadiennes. Selon le ministre tchadien en charge des Armées, le général de corps d’armée Mahamat Abali Salah, « il est évident que le rapport vise d’autres desseins que d’analyser les défis réels auxquels notre armée est confrontée », surtout que « ses faiblesses, tant dans la forme que sur le fond, sont nombreuses, au-delà de ses multiples incohérences quant à ses sources d’information. »

Face au rapport d’International Crisis Group, le ministre s’interroge. « Comment est-il possible d’analyser les forces et les faiblesses d’une armée sans tenir compte de ses effectifs, des caractéristiques propres, de sa population d’officiers, de sous-officiers et de militaires de rang ? Comment est-il possible de faire de telles analyses sans tenir compte des différentes missions et du budget des armées, le nombre et types de ses matériels et équipements ? »

Il ne comprend pas, non plus, pourquoi « le rapport ne fait pas une évaluation sérieuse et précise, ni des missions effectuées par les contingents tchadiens projetés en opération extérieure sous l’égide de l’ONU ou des organisations régionales et sous-régionales, ni des menaces multiformes auxquelles le Tchad fait face tant au Sahel qu’à ses propres frontières. »

Le ministre tchadien des Armées en arrive à une conclusion. « De par ses sources d’information, le rapport d’International Crisis Group n’a rien d’un exemple d’analyse rigoureuse et impartiale des faits réels, vérifiables et des données solides susceptibles d’expliquer l’histoire ou de comprendre les défis auxquels l’armée est confrontée. »

Pour Mahamat Abali Salah, « il s’agit plutôt d’un rapport tronqué, partial et tendancieux, dont le seul objectif apparent est de relayer et accréditer des éléments de langage développés régulièrement depuis plusieurs années par une certaine opposition politique ou par les groupes armés parfois engagés comme des mercenaires dans des pays étrangers. »

Yamingué Bétinbaye

Docteur en géographie

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter