Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Idriss Déby candidat à un 6ème mandat, une partie de l’opinion nationale conteste

A l’occasion de son 9ème congrès extraordinaire tenu le 6 février 2021, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS), parti au pouvoir au Tchad depuis décembre 1990, a investi son candidat à la présidentielle prévue pour le 11 avril prochain.

Sans surprise, c’est l’actuel Président de la République, Idriss Déby Itno, qui est désigné pour briguer un 6ème mandat à la tête de l’Etat tchadien. L’homme n’a pas, non plus, décliné l’offre. « C’est après une mûre et profonde introspection que j’ai décidé de répondre favorablement à cet appel ». Il considère cette investiture comme « un appel du peuple » dont il « mesure le poids sémantique et sémiologique de chaque mot ». Il estime que « cette confiance du peuple est sacrée » et cette mission qui lui est confiée a « une valeur de sacerdoce ».

A l’intention de ses militants, le candidat-Président a fait une promesse ferme. « Je m’investirai, mes chers camarades, pour porter haut, très haut, la bannière du parti rassembleur à la présidentielle de 2021. Je m’engage à défendre dignement le parti populaire républicain qui est scellé en toute liberté ».

Ce 6 février 2021, Idriss Déby Itno a aussitôt décliné les grandes articulations de sa campagne électorale. « Je continuerai à me sacrifier, tant que l’Eternel me donne la force et la santé, pour préserver la souveraineté du Tchad, barrer la route aux aventuriers de tout acabit, endiguer le terrorisme et l’insécurité, en vue de permettre à notre pays de poursuivre sa marche sur la voie de l’émergence », a-t-il souligné.

Mais cette investiture du Président Déby par le MPS est loin d’être du goût de tous au niveau national. Des acteurs de l’opposition politique et de la société civile tchadienne ont appelé à des manifestations contre une nouvelle candidature de l’actuel Président de la République qui est au pouvoir depuis 30 ans. Ce sont notamment les mouvements « Citoyen le Temps-Tchad », la « Dynamique Stop ça suffit », le parti « Les Transformateurs » et l’Association des diplômés sans emploi.

Ces manifestations qui devaient se tenir entre le 4 et le 7 février sont toutes interdites par un arrêté du ministère de la Sécurité publique et de l’immigration. Ceci n’a pas dissuadé les organisateurs. Ainsi, au moment où le MPS investissait son candidat, la police dispersait plusieurs manifestations à travers la ville de N’Djaména, capitale du Tchad.

Faisant le point de la situation, le porte-parole de la Police nationale, le commissaire Paul Manga, a indiqué que « la police nationale a dispersé quelques manifestations sporadiques à l’aide de grenades lacrymogènes. Elle a interpelé quelques individus pour trouble à l’ordre public, atteinte à l’intégrité physique des agents et destruction des biens publics. Ces individus interpelés seront mis à la disposition de la Justice pour qu’ils répondent de leurs actes. »

La Police nationale a déploré que ses véhicules aient été endommagés, des policiers blessés, des rues barricadées, des pneus brûlés sur la voie publique et les locaux de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Tchad violé par un groupe de manifestants ayant à leur tête le Président des Transformateurs. Dans les faits, le Président des « Transformateurs », Dr Masra Succès, s’est réfugié à l’Ambassade des USA, tandis que le défenseur des droits de l’homme, Mahamat Nour Ibédou et la Trésorière nationale du parti « Les Transformateurs » sont arrêtés par la police.

A deux mois du scrutin présidentiel fixé au 11 avril 2021, la désignation d’Idriss Déby comme candidat s’inscrit après celles, entre autres, de Dr Nasra Djimasngar, Secrétaire national du parti « Un nouveau jour », ou encore de Romadoumngar Félix Nialbé, Chef de file de l’opposition, désigné par sa formation politique, l’Union pour le Renouveau et la Démocratie (URD).

Neuf partis politiques de l’opposition dont l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) de Saleh Kebzabo et le Parti pour les Libertés et la Démocratie (PLD) de Mahamat Ahmad Alhabo ont fait front commun au sein de l’Alliance « Victoire » en vue d’une candidature unique. Dr Masra Succès du parti « Les Transformateurs », âgé d’à peine 38 ans, est quant à lui, pour le moment disqualifié de la course. L’âge minimum pour candidater à la présidentielle au Tchad étant, en effet, fixé à 40 ans.

Yamingué Bétinbaye

Docteur en géographie

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter