Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Soudan: Quatre manifestants tués par les forces de sécurité, rapporte une association de médecins

Les forces de sécurité soudanaises ont mortellement touché par balles jeudi quatre personnes prenant part autour de la capitale Khartoum à une vaste manifestation contre le coup d’Etat militaire, a rapporté une association de médecins proche du mouvement de contestation.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue à Khartoum et dans les villes voisines d’Omdourman et Barri pour dénoncer la prise de pouvoir de l’armée le 25 octobre et réclamer la mise en place d’un gouvernement civil de transition.

Alors que les contestataires faisaient route vers le palais présidentiel, au coeur de la capitale, les forces de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour stopper le cortège à environ deux kilomètres du palais, a déclaré un témoin.

Un important dispositif de sécurité était en place dans la zone, a-t-il ajouté.

D’après un autre témoin, les forces de sécurité ont aussi fait usage de gaz lacrymogène à Barri, près d’un pont, bloqué, reliant la ville à la capitale.

Aucun commentaire n’a été effectué dans l’immédiat par l’armée.

Une coalition de l’opposition a dénoncé un usage excessif de la force contre les manifestants, appelant les « communautés régionale et internationale et les organisations de défense des droits humains à condamner le putsch ».

L’émissaire spécial de l’Onu pour le Soudan, Volker Perthes, s’est dit « fortement préoccupé » par les décès, soulignant le droit de la population de s' »exprimer librement de manière pacifique ».

La majorité des ponts vers Khartoum ont été fermés, tandis que les services internet et les réseaux de téléphonie mobile semblaient avoir été coupés, pour endiguer ce qui constituait le onzième cycle de vastes manifestations contre le coup d’Etat deux mois plus tôt.

Avec les trois décès signalés jeudi, le bilan de la répression des manifestations rapporté depuis octobre par le Comité central des médecins soudanais s’est alourdi à 51 morts.

(Reportage Nafisa Eltahir et Khalid Abdelaziz; version française Jean Terzian)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter