Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Ouverture de la 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA

Télécharger l'application du Journal Chrétien

La 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine, qui réunit les ministres des 55 membres du bloc panafricain, s’est ouverte mercredi dans le cadre du 34e sommet de l’UA.

Cette session de deux jours, qui se tient de façon virtuelle en raison de la pandémie de nouveau coronavirus en cours, devrait examiner le projet d’ordre du jour et les déclarations de l’assemblée avec les recommandations appropriées pour leur examen par les chefs d’Etat de l’UA, dont la session devrait avoir lieu samedi et dimanche.

Naledi Pandor, cheffe de la diplomatie sud-africaine et présidente en exercice du Conseil exécutif de l’UA, a déclaré dans son discours d’ouverture que si la pandémie avait eu « de graves effets » sur les pays membres, elles les a « également unis d’une manière qui rappelle la solidarité que l’OUA (Organisation de l’unité africaine, prédécesseur de l’UA) a démontrée contre l’Afrique du Sud de l’apartheid ».

« Bien que nous ne soyons pas encore à un niveau nous autorisant à se concentrer sur le rétablissement post-COVID-19, il sera logique d’utiliser notre précieuse unité pour concevoir des solutions permettant à l’Afrique de grandir ensemble », a-t-elle estimé.

Notant que la crise pandémique a créé « une occasion sans précédent de concevoir des réponses innovantes à de nouveaux défis et problèmes », elle a également souligné que le Conseil exécutif pourrait avoir besoin d’initier une réflexion dirigée par l’UA sur les prochaines étapes et la manière dont ses membres devraient coordonner leurs efforts.

Mme Pandor a également estimé que depuis le déclenchement de la pandémie sur le continent en mars 2020, les pays africains ont fait « d’énormes progrès pour contenir la propagation du virus ».

Le sommet de l’UA se déroule sur le thème « Arts, culture et patrimoine : les leviers pour construire l’Afrique que nous voulons », également le thème de 2021.

L’UA avait consacré 2020 à la lutte contre les armes à feu en Afrique, à la suite du 33e sommet de l’UA qui s’était tenu en février de cette année-là sur le thème « Faire taire les armes à feu : créer des conditions favorables au développement de l’Afrique ».

L’Afrique du Sud assure la présidence tournante de l’UA depuis l’an dernier.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter