Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

« L’objectif d’organiser des élections crédibles, démocratiques, libres et apaisées n’est pas atteint »

Deux jours après la tenue du scrutin présidentiel couplé avec les législatives en République Centrafricaine, un premier bilan de l’opération électorale est dressé à chaud par l’Abbé Frédéric Nakombo, Secrétaire général de la Commission épiscopale « Justice et Paix ».

L’Abbé Nakombo est aussi le chef de mission du Réseau « Arc-en-ciel », une mission d’observation électorale qui regroupe 17 associations de la société civile. Dans une interview accordée à la Radio France Internationale ce 29 décembre 2020, il évalue l’organisation des élections le 27 décembre dernier en RCA.

Son Réseau, dénommé « Arc-en-ciel », a déployé 121 observateurs de long terme ainsi que 499 observateurs de court terme le jour du scrutin. Le Réseau avait pourtant prévu de déployer 1500 observateurs de court terme, mais les conditions sécuritaires ne l’ont permis.

Selon le prélat, avec l’échéance du 27 décembre, « l’objectif principal était d’organiser des élections crédibles, démocratiques, libres et apaisées. Malheureusement, avec la situation dans le pays due à cette crise militaro-politique, cela n’est pas le cas ».

Il observe qu’« à Bangui le scrutin s’est bien passé. Néanmoins, au niveau des préfectures, il y a eu un sérieux problème d’insécurité et la situation est restée instable. Dans certaines localités, le vote n’a pas eu lieu parce que des groupes armés sont intervenus pour terroriser la population. »

L’Abbé Nakombo soutient son propos par des exemples documentés à Bambari dans l’Est du pays ou encore à Bouar, Bozoum et Bocaranga, dans l’extrême nord-ouest, à la frontière avec le Cameroun. Là-bas, dit-il « il y a eu des crépitements d’armes très tôt le matin, qui n’ont pas créé un climat favorable aux élections ».

Evaluant le vote sur l’ensemble du territoire, Frédéric Nakombo estime le taux de participation à 50%. Il constate, en effet, que c’est dans la moitié des 20 préfectures que compte la RCA que les électeurs ont eu accès aux bureaux de vote. « La majorité des électeurs à Bangui a voté. Il s’est posé seulement un problème dans l’arrière-pays ».

Par ailleurs, si dans plusieurs préfectures, les urnes sont préservées grâce à la présence des Casques bleus de la Mission des Nations Unies en Centrafrique (Minusca) dont 11500 éléments sont déployés à travers le pays, « selon les nouvelles reçues, les urnes ont été brûlées dans la préfecture de Mambéré-Kadéï, à Carnot et dans les localités sous le contrôle des groupes armés ».

L’Abbé Frédéric Nakombo estime, toutefois qu’en allant voter malgré le contexte de haute tension dû au climat d’insécurité généralisée, « la population dit non à la guerre et voudrait que la RCA s’inscrive dans une logique d’alternance par les urnes ».

Yamingué Bétinbaye

Docteur en géographie

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter