Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’épineuse question de la succession de Paul Biya

Le sujet sur la succession de Paul Biya alimente de plus en plus la presse camerounaise. Avec des soupçons de transmission du pouvoir par une stratégie de gré à gré…

 

Depuis son indépendance en 1960, la République du Cameroun n’a connu que deux présidents : Ahmadou Ahidjo de 1960 à 1982, puis Paul Biya de 1982 jusqu’à aujourd’hui. En notant que le passage de l’un à l’autre s’était fait par transmission du pouvoir, puisque Ahidjo avait fait réviser la Constitution en 1979 pour permettre à son Premier ministre de lui succéder en cas de démission. Ce qui se passa en novembre 1982.

 

Le Cameroun n’a donc jamais connu un changement de président par la voie des urnes, ni par coup d’État, ni par soulèvement populaire. Et même durant la période coloniale, Ahidjo n’avait succédé à André-Marie Mbida au poste de Premier ministre, que parce que celui-ci avait démissionné le 11 février 1958…

 

C’est donc dans ce contexte historique que les députés camerounais ont entamé cette semaine parlementaire, avec des soupçons de projet de loi visant une révision de la Constitution en ce qui concerne la dévolution du pouvoir. Il n’est pas inutile de rappeler que le président Paul Biya est né le 13 février 1933, ce qui lui fait exactement 87 ans. L’importance de son âge attise les appétits successoraux depuis une vingtaine d’années (certains sont allés en prison pour l’avoir manifesté ouvertement), et il paraît évident que même sous cape, la question de la succession commence à se murmurer dans les couloirs de la Présidence.

Déjà, le 5 février 2019, Paul Biya avait signé un décret accordant une délégation permanente de sa signature au ministre d’État, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh. Ce qui avait alimenté les choux gras. Faisant de monsieur Ngoh Ngoh le « vice-dieu » ou encore le démiurge. Il se raconte même que c’est lui qui ferait la pluie et le beau temps en ce qui concerne toutes les décisions stratégique de la République…

 

Franck Biya dans le journal Sud Infos Plus

Le journal Sud Infos Plus imagine Franck Biya comme le successeur de son père à la tête de l’Etat camerounais. Source: cameroon-info.net /CC

 

Alors, qui pour succéder à Paul Biya ? Parce que dans l’état actuel de la Constitution, il y a le président du Sénat qui assurerait l’intérim en cas de vacance constatée du pouvoir. Au cas où lui-même serait défaillant, il y a le président de l’Assemblée nationale. Sauf que ces deux hauts dignitaires sont âgés respectivement de 86 ans pour Marcel Niat Njifenji, et d’environ 80 ans pour l’honorable Cavaye Yeguié Djibril (à la tête de l’Assemblée nationale depuis 1992). Ce qui ne fait pas d’eux des perdreaux de l’année. Et c’est naturellement que des rumeurs circulent depuis plusieurs semaines, mettant à jour cette question de remplacement alors que le mandat de Paul Biya est commençant, vu qu’il a été élu en octobre 2018 pour une durée s’achevant normalement en 2025. Des noms ont été propulsés sur le devant de la scène comme celui de Franck Biya, le fils du président. Une sonde ? Une hypothèse crédible ? Le peuple camerounais est-il prêt à accepter une telle transmission de père en fils ?

 

Et pourtant la vacance n’est pas encore constatée. Paul Biya a plusieurs fois été annoncé pour mort, mais la vérité est qu’il respecte un confinement strict puisqu’il fait partie des personnes à risque face au coronavirus. Il continue cependant à recevoir certains émissaires étrangers, notamment l’ambassadeur de France. Et jusqu’ici aucune preuve n’a été apportée ni sur son incapacité mentale ou physique, ni sur son empêchement définitif constaté par le Conseil constitutionnel, ni sur son décès et encore moins sur sa démission. On peut donc s’interroger sur l’opportunité de la récurrence de cette question, surtout en plein rassemblement des nouveaux députés (ils ont été élus après le scrutin législatif du 9 février 2020, ndlr). La presse locale imagine déjà un projet de loi visant à créer un nouveau poste de vice-président dans la Constitution, faisant de son occupant le successeur constitutionnel du président de la République en cas d’incapacité ou de décès.

Mais toutes ces supputations et ces agitations de couloirs n’auraient certainement pas eu lieu, si le président Paul Biya avait ouvertement et clairement désigné son dauphin personnel à l’intérieur de son propre parti, le RDPC.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Je fais un don
Je fais un don

Vous pouvez soutenir le Journal Chrétien par carte bancaire, par prélèvement automatique, par virement bancaire ou par chèque en suivant les étapes ci-dessous.

Afin de vous permettre d’exprimer librement votre générosité en soutenant le Journal Chrétien, J’aime l’info a ouvert cette page de dons hébergée par la plateforme sécurisée Donorbox.

Effectuez votre don sur Donorbox en trois étapes:

Pour effectuer votre don, les 3 étapes à suivre sont très simples.

Étape 1 : Choix du montant

Sur la première page, renseignez le montant de votre don dans la case en choisissant votre devise (euro, dollar, franc Suisse ou Franc CFA).

Il est souhaitable de cocher la case « Écrivez-nous un commentaire », et si vous le voulez cochez également la case « Affichez votre don et commentez sur le mur des donateurs »

Puis cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 2 : Informations personnelles ou celles de l’entreprise

Afin de recevoir une confirmation de votre paiement et le reçu fiscal, il est nécessaire de renseigner vos coordonnées personnelles (prénom, nom de famille, Email, téléphone, adresse postale) ou celles de la société donatrice si le don est fait par une entreprise. Ces informations nous permettrons de vous identifier et de vous adresser les reçus fiscaux.

A ce stade, vous pouvez choisir de « Faire un don anonyme » ou préciser que « Ce don est pour le compte d’une entreprise » si tel est le cas.

Cochez aussi la case pour déclarer sur l’honneur que les coordonnées que vous avez mentionnées sont certifiées conformes.

Cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 3 : Paiement

Choisissez votre mode de paiement en cliquant sur les icônes « Carte » ou « Prélèvement automatique ».

Renseignez les coordonnées nécessaires :
Pour le paiement par carte bancaire, vous devez renseigner le numéro de la carte, la date d’expiration et le code de sécurité.

Pour le paiement par prélèvement automatique, vous devez renseigner l’IBAN de votre compte bancaire.

Cliquez sur le bouton « Faire un don + montant de votre don ».

Un mail vous sera automatiquement envoyé pour confirmer votre opération.

Effectuez votre don par virement bancaire ou par chèque

Paiement par chèque

En plus des options de paiement proposées ici sur Donorbox, vous pouvez aussi choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

Paiement par virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’il soit éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :


J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris

IBAN : FR1240031000010000388072S04

BIC : CDCGFRPPXXX

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien est aussi un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Votre don permet au Journal Chrétien de continuer à proposer des services gratuits comme le site d’information Chretiens.info, la plateforme d’étude biblique Bible.audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, le nouveau portail chrétien francophone Chretiens.com, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour » éditée par le Journal Chrétien.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujettie à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Chaque donateur reçoit immédiatement un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Merci infiniment pour votre soutien

L’équipe du Journal Chrétien.

—————————————————————-

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Il appartient au portail web évangélique Chretiens.com qui regroupe la plateforme de ressources bibliques Bible audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour« .

Le site Chretiens.info propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter

Soutenez le Journal Chrétien, le média de la vérité qui passe l’information au tamis de l’Évangile.