Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Éducation au Cameroun :Le mouvement on n’a trop souffert (OTS) annonce la suspension « provisoire » de la grève et la reprise des cours ce jour.

Télécharger l'application du Journal Chrétien

C’est ce  qu’ont  indiqué les  enseignants dans un communiqué rendu public ce weekend.

Le mouvement dans son communiqué à expliqué » appelé à la suspension provisoire de la grève » après avoir obtenu du gouvernement de proposer  » un nouveau calendrier d’apurement de la dette des enseignants »

Ceci en réaction de leur insatisfaction quand à l’étendue du temps d’apurement et l’omission des revendications structurels contenues dans les premières mesures prises par le Chef d’État  à renseigné le communiqué.

Le collectif a déclaré avoir adressé en date du 18 mars dernier une lettre au Président de la République dans laquelle, il a proposé aux autorités  » un calendrier d’apurement jugé raisonnable ».

Fort de tous ses précédents, le Mouvement a déclaré  » décidé faire confiance à la bonne foi du gouvernement  » et  » appelé à reprendre » les cours ce jour, afin a -t-il précisé  » de sauver l’école et d’éviter une année blanche ».

Pour autant, la lutte ne s’arrête pas et sur le terrain le collectif a instruit les enseignants  » à être attentifs et mobilisés, à participer au sondage de vérification qu’il entend mettre sur pied » concernant  » les mesures déjà prises par le gouvernement ».

Des mesures a espéré le collectif des enseignants qui « seront rendues effectives ainsi que leur calendrier pris au plutôt en considération ».

Des dispositions qui, s’ils ne connaissaient pas « une évolution signicative » auront pour conséquence la reprise de la grève » éventuellement à la rentrée du troisième trimestre 2022″ a menacé le mouvement.

Lancé en février dernier par un collectif d’enseignants du secondaire, le mouvement on a trop souffert (OTS) avait appelé à l’opération »craie morte » dans tous les établissements secondaires public. Un mot d’ordre de grève qui s’est étendu sur près de quatre semaines sur toute l’étendue du territoire camerounais.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter